Recommandations

Mercredi 5 septembre 2018 - 23:15

Recommandations pédagogiques

L’enseignement des langues s’inscrit dans une approche actionnelle, la langue n’est pas seulement objet d’étude, mais aussi moyen de communication. Les activités proposées visent en fin de parcours la réalisation d’une tâche finale ou d’un projet. Afin de développer l’autonomie des élèves dans les cinq activités langagières, il est important de faire porter la réflexion sur la nature du travail en classe et en dehors de la classe, les entraînements proposés étant différents. A ce propos, nous rappelons la distinction entre évaluation, vérification de la compréhension, et entraînement, l’entraînement étant destiné à construire, développer et renforcer des stratégies transférables à tout support de même nature.

La classe est le lieu des tâches intensives, nécessitant la présence du professeur. Elle est le domaine privilégié de l’entraînement aux compétences orales, qu’il s’agisse de compréhension ou d’expression : l’oralité étant par essence fugace, la présence du professeur est nécessaire pour valider la qualité et la justesse des énoncés produits en expression (y compris dans le phrasé et les aspects phonologiques et prosodiques), et pour proposer les entraînements progressifs permettant à tout élève de comprendre les différents types de supports oraux. En dehors de la classe, les entraînements se poursuivront en personnalisant les types de supports choisis selon les niveaux de performances des élèves, et en intensifiant l’écoute du type de support privilégié dans chaque séquence afin de favoriser les automatismes de compréhension : de ce point de vue, les outils numériques sont incontournables. De même, les entraînements à la production seront personnalisés, en permettant à chaque élève de prendre le temps qui lui est nécessaire pour réussir la tâche demandée.

L’entraînement à l’écrit, qu’il s’agisse de compréhension ou de production, n’en est pas pour autant oublié. En classe, les entraînements proposés sont destinés à mener les élèves vers la voie de l’autonomie : ils sont intensifs et portent sur des types de supports ou sur des typologies d’écriture spécifiques. Ainsi, la trace écrite élaborée durant la séance est un élément essentiel participant à l’entraînement des élèves. En dehors de la classe, pour la compréhension de l’écrit, on privilégiera contes, nouvelles, poèmes, articles de presse et autres œuvres intégrales, plutôt que des extraits. La  lecture cursive offre l’avantage de donner à lire l’intégralité d’un texte, sans qu’aucune information ne soit occultée, d’entraîner à la compréhension en évitant le commentaire systématique tout en développant le plaisir de lire.

Certaines étapes restent incontournables dans l’apprentissage : on passera progressivement de la compréhension de l’oral à l’expression orale avant d’entraîner les élèves à la compréhension de l’écrit et à l’expression écrite ; avant la phase ultime d’appropriation, on s’attachera aux phases d’imitation puis de transfert à partir de modèles travaillés en classe.
Il va de soi que les supports sur lesquels s’appuie la progression sont ancrés dans la réalité culturelle des pays de la langue concernée : enseigner une langue, c’est enseigner une façon d’être dans le monde et donc aussi transmettre des connaissances sur l’histoire, la culture, les littératures et la civilisation des pays et régions concernés.

Les IA-IPR de langues