L'allemand en classes préparatoires littéraires LSH au Lycée Saint-Sernin

Vendredi 23 mars 2018 - 06:00

Pour les élèves passant un Bac littéraire, scientifique ou économique, qui aiment les matières à dissertation (français, philosophie, histoire) et les langues vivantes et anciennes, les classes prépa littéraires offrent deux ans très complets et la possibilité de déterminer progressivement son projet d'études et professionnel. Les élèves intéressés par l'allemand peuvent le choisir comme langue vivante A, même s'il était leur langue vivante 2 au lycée.

Les cours d'allemand, comme ceux des autres langues vivantes, comprennent à la fois des cours de littérature (commentaire de texte), de traduction de textes littéraires (version : de l'allemand vers le français, thème : du français vers l'allemand), et de commentaire d'articles de presse germanophone. Pour la langue B, l'accent est plus mis sur la presse, pour la langue A sur la littérature. L'écrit et l'oral sont tous deux travaillés : en allemand comme dans les autres matières, les étudiants de classes préparatoires ont, par semaine, un devoir écrit surveillé et une interrogation orale de 30 minutes avec le professeur (la colle). Bien que les niveaux de langue des étudiants soient souvent hétérogènes, la première année est faite pour donner à chacun les clés pour progresser.

Emploi du temps année 1 prépa

L'emploi du temps en première année (hypokhâgne)

 

Emploi du temps année 2 prépa

L'emploi du temps en deuxième année (khâgne)

 
Il s'agit de deux années certes intenses, mais aussi épanouissantes, de par les amitiés qui se nouent à ce moment-là et le projet culturel commun que partagent tous les étudiants aux parcours très divers. 
 
Les principaux débouchés professionnels sont la recherche et l'enseignement, le management culturel, la traduction, le journalisme et la communication.
 
Après deux ans de prépa, on peut entrer en troisième année de licence grâce à une convention entre le lycée Saint-Sernin et l'UTJ2. Avoir fait une CPGE est une bonne chose pour intégrer ensuite en L3 ou en M1 un cursus franco-allemand en sciences humaines à l'université.
 
Comme leur nom l'indique, les classes prépa préparent aux concours des grandes écoles, qui sont maintenant très diverses :
  • ENS Lyon, qui offre un salaire à ses élèves et forme à la recherche et l'enseignement, mais aussi aux autres métiers de la culture. Outre d'excellentes conditions pour faire ses études, l'ENS permet des séjours à l'étranger en tant que lecteur et étudiant à l'université (à Heidelberg et Regensburg). Elle propose plusieurs destinations de mobilité comme étudiant seulement à Hambourg, Sarrebruck, Berlin (Freie Universität), Francfort, Constance. L'ENS Lyon a un partenariat avec une institution essentielle dans la recherche franco-allemande, le Centre Marc Bloch, et elle est membre fondateur du CIERA.
  • On peut aussi intégrer trois IEP : Sciences Po Aix, Lille et Lyon, qui ont toutes trois de nombreux partenariats avec des universités allemandes.
  • Les nombreuses écoles de commerce de la BCE (HEC, ESSEC, TBS...) et du groupe ECRICOME. Toutes ces écoles ont des partenariats avec des universités allemandes, qui permettent aux étudiants d'effectuer des séjours et des stages en Allemagne. Toulouse Business School propose par exemple des séjours voire des doubles diplômes en lien avec les universités de Berlin, Leipzig, Eichstätt, Bamberg, Mannheim... Après une école de commerce, un étudiant au profil littéraire peut travailler dans l'édition, dans le domaine du mécénat culturel, être administrateur de festival ou directeur de théâtre.
  • Pour ceux qui aiment les langues vivantes, l'ESIT forme des traducteurs qui travaillent au service d'entreprises ou de grandes organisations internationales (Union Européenne, OCDE, etc.).
  • L'ISIT est une école de commerce qui met fortement l'accent sur les langues et la communication interculturelle, et ses étudiants peuvent effectuer des séjours à Cologne, Heidelberg, Munich, Leipzig, ou encore à Vienne.
  • L'Ecole du Louvre forme les conservateurs de musée et propose notamment un Master international d’histoire de l’art et de muséologie en collaboration avec l’Institut d’histoire de l’art européen de l’Université d’Heidelberg.
 
Parmi les autres écoles qu'il est possible d'intégrer après la prépa littéraire figurent notamment :
  • Le CELSA, qui forme aux métiers du journalisme et de la communication. 
  • L'Université Paris-Dauphine pour des cursus en sciences politiques.
Le site de la Banque des épreuves littéraires recense et présente l'ensemble de ces écoles : http://www.concours-bel.fr/etablissements
 
Pour plus d'informations, il est possible de participer aux journées portes ouvertes en janvier, puis à l'immersion d'une demi-journée en prépa. On peut aussi consulter le site internet du lycée et  le blog de la prépa et enfin, pour toute information sur l'allemand, écrire à Madame Pujo-Delle Luche: pauline.pujo[at]ac-toulouse.fr.
 
Classes prépa Saint SerninSalle du CDI réservée aux étudiants de CPGE
Antoine Compagnon, Conférence « Tous égaux devant la mort », 10 octobre 2017Marcel Gauchet, Conférence du 8 mars 2018, animée par les optants de philosophie
 
Article rédigé par Mme Pauline Pujo-Delle Luche