Voyage créatif aux confins du conscient et de l'insconscient

Lundi 24 septembre 2018 - 15:45

Voyage créatif aux confins du conscient et de l’inconscient

File 20180916 177965 3xdrbf.jpg?ixlib=rb 1.1
Rishabh Butola/Unsplash

 

Par Sylvie Gendreau, Chargée de cours en créativité et innovation, Polytechnique Montréal
paru dans The Conversation, 19 septembre 2018.

Cette chronique est dans la droite ligne et se nourrit des recherches et rencontres publiées sur mon site Les cahiers de l’imaginaire.


Connaissez-vous la « transliminalité » ?

Il s’agit d’un état qui fait référence à des frontières atténuées entre la part consciente et la part inconsciente de l’esprit.

Franchir ces frontières permettrait de traiter l’information de manière différente, amenant à la conscience des matériaux nouveaux, inhabituels.

Larm Rmah/Unsplash.

Bien qu’elle ait un impact sur la créativité, la transliminalité sollicite des régions différentes du cerveau.

Comme je le fais souvent dans mes articles, j’essaie de définir ce qu’est la créativité, dans le contexte du thème que j’aborde, le terme étant encore mal défini dans les différentes études.

« La plupart des gens ont du mal à expliquer ce qu’est la créativité. Les enseignants, par exemple, veulent l’encourager, mais la plupart des programmes d’éducation n’en tiennent pas vraiment compte. Donc, les enseignants ne sont pas sûrs de ce que c’est ni de comment l’améliorer ou de ce qui l’étouffe. Comment le pourraient-ils, si on ne leur a pas enseigné ? » explique le chercheur en créativité, James A. Kaufman dans une entrevue à TechTrends.

Le prix d’une équipe créative

« De même, en affaires, ils veulent que leurs équipes fassent preuve de créativité… mais ils veulent un certain type de travailleurs créatifs. Ils veulent que la créativité soit un moyen plus efficace de faire quelque chose. Ou qu’ils trouvent la prochaine bonne idée – mais sans aucun coût. Or poursuivre l’objectif d’accroître la créativité coûte de l’argent et du temps. Plus une personne est créative, plus elle est susceptible de faire des erreurs. Les entreprises doivent accepter cela, les erreurs ne doivent pas seulement être encouragées, elles doivent être embrassées ! L’autre écueil ? Une personne créative est plus susceptible de quitter son entreprise. Alors il est facile de dire que vous voulez des personnes créatives dans votre équipe, mais est-ce bien ce que vous voulez ? »

La créativité pour trouver un sens à la vie

Le point de vue du Dr Kaufman ne tient pas tant à l’importance de la créativité, un concept qu’il étudie et met clairement en valeur. Mais surtout, il fait remarquer que souvent nous n’apportons pas d’objectifs critiques à la rhétorique autour de la créativité ou n’articulons pas une vision claire de ce que cela signifie et pourquoi cela compte. Il ajoute que dans une perspective de recherche, il y a encore beaucoup de choses que nous ne savons pas sur la créativité.

Il existe une grande variété de programmes de recherche impliquant la créativité qui pourraient davantage parler de sa valeur. Un thème que le Dr. Kaufman a commencé à explorer récemment est comment les personnes peuvent utiliser leurs activités créatives pour trouver un sens à leur vie ; la créativité permet l’expression et la réflexion et peut nous aider à comprendre les choses difficiles. D’ailleurs, tous les cours que je développe pour la Nouvelle École de Créativité gravite autour de ce concept essentiel.

Pour revenir à la définition de la créativité – celle qui est mobilisée par la transliminalité – voici quelques repères pour vous guider :

  • La créativité se réfère à un ensemble de comportements et de processus qui permettent de produire un résultat innovant (une idée nouvelle, une découverte, une innovation).

  • La créativité répond à des besoins : un accomplissement individuel ou social (production artistique), scientifique (découverte) ou technologique et commercial (innovation).

  • La créativité fait appel à des processus mentaux complexes qui mettent à contribution de nombreuses régions du cerveau.

Comment se porte votre sensibilité ?

De manière plus spécifique, la transliminalité fait référence à une sensibilité aiguë face aux stimuli psychologiques (idées, images, affects, perceptions) générés par l’inconscient ou l’environnement extérieur.

La transliminalité est reliée tout particulièrement à une sensibilité élevée aux stimuli visuels : une caractéristique des états de conscience limites qui, justement, sont étroitement liés à la créativité.

Sur le plan neurologique, la transliminalité se caractérise par l’activation de schémas énergétiques dans les réseaux neuronaux du lobe temporal. Cette activation serait associée au tout premier traitement des stimuli visuels, auditifs et sensoriels. À l’inverse, les mesures biométriques de la créativité révèlent plutôt une inhibition cognitive du lobe temporal.

Une corrélation tout à fait significative qui a d’ailleurs été confirmée par des études antérieures.

Selon les mesures du Creativity Personality Scale, la corrélation est plus forte entre certains types de créativité. Le test comprend neuf éléments révélés en répondant aux questions suivantes :

  • Je ne crois pas posséder de talents artistiques (pointage inversé).

  • Les gens ont parfois l’impression que je suis bizarre parce que mes idées leur paraissent trop innovantes.

  • J’ai souvent l’impression que la poésie est le medium par excellence pour exprimer mes idées.

  • De nouvelles idées me viennent constamment à l’esprit.

  • Plusieurs idées me trottent dans la tête ; elles me tiennent continuellement occupé.

  • Je ressens de l’excitation lorsqu’une idée commence à prendre forme.

  • Je porte peu d’attention aux idées jugées un peu « folles » (pointage inversé).

  • Je suis fasciné par les idées nouvelles, peu importe qu’elles aient ou non une application pratique.

  • Je passe outre lorsque les autres jugent qu’un projet que je suis sur le point d’entreprendre leur semble futile (pointage inversé).

Stimulez votre créativité avec la transliminalité

Pour conclure, voici quelques conseils pour stimuler votre créativité :

Laissez vos pensées vagabonder, laissez-les traverser votre champ de conscience. Le territoire est vaste ! Il inclut l’inconscience et la pré-conscience, toutes les données enfouies dans votre cerveau et qui remonte à la surface lorsque l’environnement sollicite de manière inattendue votre mémoire. Un travail que nous réalisons dans le programme en ligne Ma vie telle que je l’imagine.

Fluidifier les frontières entre conscience et inconscience pour capter le bourgeonnement d’idées nouvelles, pour ensuite les arroser et les faire fructifier pourrait s’avérer profitable ! Et si cela vous tente, mettez en pratique dès cette semaine avec l’exercice Franchir la frontière.

Finalement, la meilleure façon que j’ai trouvée pour illustrer la transliminalité, c’est l’excellent film de science-fiction du réalisateur québécois Denis Villeneuve, inspiré de la nouvelle de Ted Chiang, Arrival ou Premier contact. Le film a remporté de nombreux prix dont celui de la meilleure trame sonore aux Oscars. Je vous en parle dans la vidéo ci-dessous.

Un film à voir si ce n’est déjà fait !

Sylvie Gendreau, Chargé de cours en créativité et innovation, Polytechnique Montréal

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation.

Agenda

l m m j v s d
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30