Textes officiels

L'Education au Développement Durable (EDD)


2015 : L'éducation au Développement Durable, définie comme "un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre les capacités des générations futures à répondre aux leurs", figure dans les programmes disciplinaires, et favorise le travail en interdisciplinarité. Les établissements qui font de l'EDD un volet majeur de leur projet éducatif  peuvent désormais être labellisés "établissements en démarche de développement durable" ou E3D.
La circulaire n° 018-2015 du 4 février 2015, BO n° 6 du 5/02/2015  a pour objectif de "déploiement" de l'Education au Développement Durable comme un axe éducatif de tous les établissements scolaires.

2019 : La Loi pour une Ecole de la confiance, fait de l’EDD une priorité et redéfinit son objectif dans l’article 9 comme étant de « sensibiliser les enfants aux enjeux environnementaux et à la transition écologique », en impliquant un enrichissement des programmes d’enseignement, et un renforcement de la mobilisation des équipes pédagogiques afin d’accompagner les élèves dans leur engagement et leurs projets. Elle est complétée par la circulaire n° 2019-121 "nouvelle phase de généralisation de l'éducation au développement durable" du 27 août 2019, qui indique que l’EDD doit « fournir une boussole aux élèves, qui leur permette d'acquérir des savoirs et des compétences, d'orienter leurs parcours individuels, personnels et professionnels, ainsi que de fonder leurs engagements citoyens pour un monde soutenable et respectueux de la personne humaine et de son environnement ». Cette circulaire crée notamment les éco-délégués, et fait de l’EDD un axe structurant de la politique éducative des établissements ainsi qu’un élément de leur évaluation. Une synthèse de cette circulaire réalisée par la mission académique EDD est disponible.

C’est également l’année de la rédaction de la feuille de route de la France pour l’Agenda 2030

2020 : La circulaire du 24/09/2020 sur le renforcement de l'éducation au développement durable dans le cadre de l'Agenda 2030 est publiée, et la circulaire de rentrée qui précise qu'il faut agir pour le développement durable : "En ce début de XXIe siècle, l'éducation au développement durable est l'un des enjeux majeurs de notre École. Elle repose sur deux piliers : connaître et agir. Sur le premier point, après consultation de la communauté scientifique, d'inspecteurs et de professeurs, le travail du Conseil supérieur des programmes a permis d'accroître la dimension « développement durable » de l'ensemble des disciplines des programmes de la scolarité obligatoire. Parallèlement, les actions pédagogiques sont encouragées. L'année dernière, l'élection des éco-délégués au collège et au lycée a permis une mobilisation des jeunes pour la protection de l'environnement, autour d'une prise de conscience collective et de projets concrets. Cet élan remarquable doit être encore amplifié cette année : l'élection des éco-délégués est désormais obligatoire dans toutes les classes de collège et de lycée, et encouragée en CM1 et en CM2."

Cette circulaire est complétée par le vademecum "Education au développement durable - Horizon 2030". Ce dernier rappelle les enjeux et clarifie les concepts fondateurs de l’éducation au développement durable. Il met en avant la transversalité de cette éducation portée par l’ensemble des disciplines. Il montre également comment les élèves peuvent agir et s’engager dans des projets. Il précise, enfin, comment l’ensemble des acteurs peut jouer un rôle dans cette éducation grâce à un pilotage à l’échelle territoriale. 

2021 : La loi Climat et résilience, n° 2021-1104 du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets, publiée au Journal officiel le 24 août 2021, entraîne l’évolution des CESC (comité d’éducation à la santé et à la citoyenneté) en CESCE (comité d’éducation à la santé, à la citoyenneté et à l’environnement). Accéder à l'article dédié aux CESCE.

Une École à l’avant-poste de la transition écologique :

La lutte contre le changement climatique et en faveur de la biodiversité sont deux sujets majeurs pour l’avenir. Ils impliquent une mobilisation de l’ensemble de notre société et des évolutions profondes des comportements individuels et collectifs. Dans l’éducation il s’agit notamment de faire des 60 000 implantations scolaires des lieux exemplaires de la protection de l’environnement et de la biodiversité.

 

Faire des élèves les acteurs du développement durable 

8 mesures pour l’éducation au développement durable

  1. Faire de chaque école et établissement un lieu ouvert à des activités liées à la biodiversité (potagers, plantation d’arbres, nichoirs, compost, etc.)
  2. Élire un éco-délégué par classe de collège et de lycée : sensibiliser ses camarades aux gestes quotidiens contre le réchauffement climatique et identifier les projets contribuant à : améliorer la biodiversité ; diminuer l’impact énergétique de l’établissement ; promouvoir des gestes éco-responsables de l’ensemble de la communauté éducative ; lutter contre le gaspillage ; promouvoir une action sur le territoire environnant l’établissement.
  3. Consacrer une séance annuelle complète des CAVL et CNVL aux thématiques liées au développement durable
  4. Intégrer les élus lycéens aux comités de pilotage académiques de l’éducation au développement durable
  5. Engager les écoles et les établissements dans une démarche globale de développement durable : En octobre une nouvelle version du cahier des charges du label E3D, plus ambitieuse, sera publiée
  6. Étudier le changement climatique et la biodiversité dans les nouveaux programmes du lycée et enrichir ceux de l’école et du collège
  7. Intégrer les enjeux du développement durable dans tous les diplômes des voies technologique et professionnelle
  8. À la rentrée 2019, un prix école-verte 2030 est lancé pour soutenir les meilleurs projets menés dans les écoles, collèges et lycées.
Image
charte des 8 mesures pour l'edd

 

Quelques exemples au lycée (source : "Réussir ensemble" 2019-2020)

  • En seconde 

Le programme de SVT permet aux élèves d’approfondir l’impact des activités humaines sur le milieu. En introduction du programme, il est clairement souligné que « les élèves appréhendent les grands enjeux auxquels l’humanité sera confrontée au XXIe siècle, ceux de l’environnement, du développement durable, de la gestion des ressources et des risques ».

Le programme d’histoire géographie consacre un thème entier à la question environnementale : « Sociétés et environnements : des équilibres fragiles ». Il invite les professeurs à étudier avec leurs élèves « le changement climatique et ses effets sur un espace densément peuplé ».

 

  • En première

En voie générale, l’enseignement scientifique, commun à tous les élèves, met en évidence le rôle de l’être humain dans la modification du climat.

L’enseignement moral et civique aborde les responsabilités individuelles et collectives pour les questions environnementales, ou la défense de l’environnement comme cause fédératrice.

L’introduction du programme d’histoire géographie, en voie professionnelle, souligne qu’ « il s’agit d’un enseignement émancipateur et porteur de citoyenneté qui éclaire les grands défis du XXIe siècle en particulier les défis liés à l’environnement et aux objectifs de développement durable ».

 

  • En terminale

L’enseignement scientifique dispensé à tous les élèves est entièrement consacré aux enjeux climatiques : « science, climat et société » ; « le futur des énergies » ; « une histoire du vivant ».

L’enseignement de spécialité histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques prévoit un thème consacré à l’environnement entre exploitation et protection : un enjeu planétaire.

En langues vivantes, l’enseignement commun et de spécialité de 1re et de Tle comprend un axe d’étude intitulé «Innovations scientifiques et responsabilité » qui interroge l’action de l’homme sur son environnement.

 

Renforcement au primaire et au collège la rentrée 2020 :

Renforcement des enseignements relatifs au changement climatique, à la biodiversité et au développement durable dans les programmes de la scolarité obligatoire - du cycle 1 au cycle 4 : https://www.education.gouv.fr/renforcement-des-enseignements-relatifs-au-changement-climatique-la-biodiversite-et-au-developpement-5489 

 

Pour retrouver toutes les informations importantes de l'EDD :

page EDD du site de l'éducation nationale 

 

Pour s'informer sur le cadre international de l'EDD :

2015 : Les Etats membres de l'ONU adoptent un programme de développement durable en 2015, qui comprend 17 Objectifs de Développement Durable (et 169 cibles opérationnelles en termes de formations et de leviers pédagogiques), dont le 4° porte sur l’éducation.

2019 : Résolution de l'ONU du 19 décembre 2019 sur l'éducation au développement durable, et document de référence de l'UNESCO "Cadre pour la mise en œuvre de l'éducation en vue du développement durable (EDD) après 2019".

2020 : Dans la suite de cette résolution, l'UNESCO a lancé fin novembre / début décembre 2020 une nouvelle feuille de route de l'EDD.

2021 : La Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'Education au développement durable s'est tenue du 17 au 19 mai 2021, appelant les apprenants de tous âges à #ApprendrePourLaPlanète et agir pour le développement durable. La Conférence a abouti à l’adoption de la Déclaration de Berlin sur l’éducation au développement durable.

Pour s'informer sur le cadre européen de l'EDD :