Lettre d'information Geoimage - CNES numéro 1

Edito 

En 2020, les images satellites sont devenues incontournables dans nos vies familiales et professionnelles en répondant à des besoins multiformes. Mais nous ne sommes encore qu'au début d’une véritable révolution. D'ici cinq à dix ans, l'usage en sera généralisé, en particulier dans le monde professionnel. Il faut donc dès maintenant y préparer les jeunes qui nous sont confiés. D’autant que ces nouvelles ressources peuvent être un levier de rénovation ou de valorisation des enseignements en géographie, sur la France comme sur le monde.   Alors que brutalement, sous nos yeux, la pandémie de coranavirus (re)éclaire – et de quelle manière - les enjeux systémiques posés par la mondialisation, cette première Lettre d'information Géoimage CNES met volontairement l'accent sur le tourisme mondial et les images satellites. Ce dossier thématique présente des ressources, des idées et des pistes. Nous vous en souhaitons bonne lecture.   

 

LA LETTRE EN VERSION IMPRIMABLE A TELECHARGER

1. IMAGES A LA UNE : Venise : un pôle touristique mondial à l’arrêt face à la pandémie du coronavirus

La clarté des eaux des canaux de Venise a été largement commentée sur les réseaux sociaux, photographies à l’appui, et relayées dans les médias internationaux. L’image satellite permet une réflexion sur ce phénomène à une autre échelle, celle de la lagune. Dans une perspective de comparaison entre deux images de la région, prises avant et après le confinement, des observations sur la baisse du trafic maritime peuvent être effectuées. Il est également possible d’émettre des hypothèses sur les effets primaires et secondaires des différences de couleur des eaux, visible sur l'image, depuis la baisse de la fréquentation touristique.


https://geoimage.cnes.fr/fr/venise-un-pole-touristique-mondial-larret-face-la-pandemie-du-coronavirus

 

Image

 


https://geoimage.cnes.fr/fr/venise-un-pole-touristique-mondial-larret-face-la-pandemie-du-coronavirus

2. FICHES SCIENTIFIQUES

Bora-Bora : la mise en tourisme d’une île de Polynésie française  par Jean-Christophe Gay, professeur des universités, IAE de Nice, université Nice Sophia Antipolis

En plein océan Pacifique, Bora Bora appartient à l’archipel de la Société, un alignement d’îles orienté sud-est/nord-ouest qui comprend tous les types d’îles issues d’un point chaud (îles hautes, presque-atolls, atolls). Il constitue un des cinq archipels de la Polynésie française. Il est lui-même divisé en deux sous-ensembles. Au sud-est, les Îles du Vent (Tahiti, Moorea, Maiao, Mehetia) sont les plus jeunes et les constructions récifales y sont moins développées qu’au nord-ouest, dans les Îles Sous-le-Vent (Bora Bora, Huahine, Maupiti, Raiatea, Tahaa…). Bora Bora se situe à 250 km de l’île principale, Tahiti. Bora Bora a connu de profondes transformations démographiques, sociale et économiques. Devenue une des figures les plus emblématiques de la touristification des îles tropicales, la « perle du Pacifique » est aujourd’hui confrontée à de nombreux défis.

Image

https://geoimage.cnes.fr/fr/geoimage/bora-bora-la-mise-en-tourisme-dune-ile-de-polynesie-francaise

 

Etats-Unis. Orlando, du parc de loisirs de Walt Disney à la capitale mondiale de « l’entertainment »
par Vincent DOUMERC, professeur agrégé de géographie, Lycées Saint-Sernin et Fermat (Toulouse)

Image

Lorsque Walt Disney décide au début des années 1960 que le sud de la ville d’Orlando accueillera son nouveau parc à thèmes (aujourd’hui plus vaste que la ville de San Francisco), le centre de la Floride, jusque-là en marge par rapport aux dynamiques littorales, devient un haut-lieu de l’influence culturelle américaine. Avec ces 60 millions de visiteurs annuels (dont 20 millions pour le Magic Kingdom de Disney), cette région du Comté d’Orange est ainsi devenue depuis une capitale mondiale : celle de l’amusement, des parcs d’attraction et de la consommation induite par ces activités… Dans ces plaines marécageuses, c’est une image de l’American Way of Life et de sa diffusion globale par le biais de la mondialisation qui ont vu le jour : le parc à thèmes et le parc d’attractions, nouveaux lieux de la société des loisirs.

https://geoimage.cnes.fr/fr/geoimage/etats-unis-orlando-du-parc-de-loisir-de-walt-disney-la-capitale-mondiale-de-lentertainment

Espagne - Málaga et la Costa del Sol : une croissance récente liée au tourisme face aux enjeux d’un développement plus durable par José Abrami – professeur agrégé au lycée international de Colomiers (31).

Image

Capitale de la Costa del Sol qui se déploie au sud de l’Andalousie, Málaga et sa région connaissent depuis une vingtaine d’années un développement rapide, démographique et urbain, fondé sur le tourisme. La dense et parfois anarchique urbanisation de la Costa del Sol, liée à l’essor d’un tourisme de masse, semble avoir atteint son point culminant. Cette dynamique régionale - en partie extravertie, saisonnière et cyclique - est très dépendante des transferts financiers, nationaux et internationaux, et doit faire face à la forte concurrence d’autres destinations au sein du bassin méditerranéen. Elle s’accompagne d’une forte consommation d’espaces, de nouvelles concurrences dans la gestion de l’eau (cf. développement des golfs), de la saturation des axes de transports et de problèmes dans la gestion des aléas et risques naturels. Ce contexte oblige aujourd’hui la ville à diversifier ses activités, à monter en gamme en jouant sur ses atouts (Pablo Picasso…) tout en réfléchissant à un modèle plus durable et cohérent.

https://geoimage.cnes.fr/fr/geoimage/espagne-malaga-et-la-costa-del-sol-une-croissance-recente-liee-au-tourisme-face-aux-enjeux

 

3. ENTRETIEN

Entretien avec Sylvie Sangarné

Professeure agrégée, elle enseigne depuis 2010 la géographie (Tourisme et Territoires) en BTS Tourisme à Lyon. Elle intervient  également en Master MEEF pour la préparation au CAPES et à l'agrégation sur la question au concours des espaces du tourisme et des loisirs à l'Université Jean Moulin Lyon 3. Elle est par ailleurs vice-présidente de l'APROGET (Association des Professeur.e.s de Géographie du Tourisme). Elle est l'auteure de la fiche "Deauville et la Côte Fleurie : invention, permanences et recompositions d’un haut-lieu touristique au rayonnement international"

1. Quel peut être l'apport de Géoimage pour les professeurs de BTS tourisme?

En BTS tourisme, les approches concrètes sont privilégiées. L’étude de cas joue un rôle central pour entrer dans les thématiques du référentiel de Tourisme et Territoires. Géoimage peut en inspirer un grand nombre. Les territoires touristiques y sont de plus en plus nombreux. D’une manière générale, toutes les compétences du bloc 7 (Tourisme et Territoires) sont concernées, dont particulièrement trois d’entre elles : « lire et comprendre un paysage touristique », « Analyser et mettre en exergue les potentialités touristiques d’un territoire » et « cartographier et schématiser les territoires touristiques, leurs organisations et leurs dynamiques ». Disposer gratuitement d’images spatiales en haute définition (par définition très couteuses), accompagnées de notules explicatives précises est une aubaine pour un.e enseignant.e. en géographie, mais aussi d’autres matières de ce BTS.

2. Quelles pistes d'utilisation des dossiers dans le cadre de la préparation des étudiants à l'épreuve Tourisme et territoires

L’épreuve comportant la réalisation d’un schéma ou d’un croquis, on peut tout à fait travailler cette compétence à partir d’un dossier de Geoimage. Passer de la lecture de paysage à une réalisation graphique est un exercice stimulant pour l’étudiant. Plus ou moins guidé, en fonction de son niveau, il identifie les potentialités et des enjeux liés à la mise en tourisme de ce territoire et traduit cartographiquement son raisonnement.   
Pour le territoire français, associer les images spatiales aux couches cartographiques du Géoportail est intéressant. On peut par exemple, comme piste possible, aborder les aménités paysagères d’un lieu touristifié et ses enjeux par le dossier sur la ville-citadelle de Bonifacio.  L’image spatiale et la carte topographique s’éclairent mutuellement. Or ce type de documents tout comme cette thématique peuvent être mobilisés dans un sujet d’examen.
 Enfin, Géoimage est une ressource possible pour un travail d’approfondissement, en autonomie. On peut par exemple aborder en cours la géohistoire du tourisme avec le dossier sur la station du Touquet-Paris-Plage et demander aux étudiants de prolonger avec celle de Deauville. La trame utilisée en cours pour l’une pourra guider leurs prises de notes pour l’autre.

3. Pour les étudiants, quels enjeux de professionnalisation identifiez-vous, en lien avec l'usage des images satellites ?

Les images spatiales deviennent incontournables dans les pratiques quotidiennes de nombreux professionnels du tourisme. Elles sont de plus omniprésentes sur de multiples supports, y compris à destination du grand public. Mais leur lecture n’est pas toujours évidente pour les non-initiés. Géoimage apporte une aide indéniable et je suis personnellement ravie de voir le corpus s’enrichir aussi rapidement, grâce à l’énergie déployée par Claire Edery-Guirado et Laurent Carroué et toute l’équipe de Geoimage que je salue.

 

4. FICHE PEDAGOGIQUE

Venise, entre valorisation touristique et protection du patrimoine.  par Sandrine Escaffre - professeure agrégée - INSPE -  lycée de Lannemezan (65) - académie de Toulouse

L'exemple de Venise proposé dans le programme de spécialité histoire, géographie, géopolitique, sciences politiques en terminale permet d'aborder la thématique du tourisme culturel entre valorisation et protection. A partir de l'utilisation de l'image satellite du site Géoimage, il est possible de proposer dans un premier temps, un travail collaboratif en groupes pour réaliser un croquis à partir de l’image satellite de la lagune de Venise. Un second temps, peut permettre de travailler la méthode de la dissertation en rédigeant le jalon 3 de l'axe 2 "Venise, entre valorisation touristique et protection du patrimoine" à partir de la légende du croquis.

Image

https://geoimage.cnes.fr/fr/geoimage/venise-entre-valorisation-touristique-et-protection-du-patrimoine

5. TRADUCTION

VARADERO, TURISMO DE MASA EN UNA PENÍNSULA CUBANA

Traduction de Frédérique Liévin, professeur d'histoire-géographie en section Bachibac, Lycée Edmond Rostand, Luchon (31).

Con la apertura progresiva del territorio cubano tras las reformas iniciadas en los años 1990 y reforzadas por el debilitamiento progresivo del castrismo, el turismo es impulsor del desarrollo de la isla. Así, la estación de Varadero, primera playa del arco caribeño por su extensión , constituye un territorio fundamental en las transformaciones de Cuba.

Image

https://geoimage.cnes.fr/fr/geoimage/varadero-turismo-de-masa-en-una-peninsula-cubana

6. POUR ALLER PLUS LOIN SUR LE TOURISME

Biarritz : les mutations d'une station balnéaire et touristique atlantique et basque
https://geoimage.cnes.fr/fr/geoimage/biarritz-les-mutations-dune-station-balneaire-et-touristique-atlantique-et-basque

Groenland - Ilulissat et la baie de Disko : le tourisme international dans un Grand Nord patrimonialisé
https://geoimage.cnes.fr/fr/geoimage/groenland-ilulissat-et-la-baie-de-disko-le-tourisme-international-dans-un-grand-nord

Indonésie - Ile de Komodo : dragons, tourisme et patrimoine
https://geoimage.cnes.fr/fr/geoimage/indonesie-ile-de-komodo-dragons-tourisme-et-patrimoine

7. UNE NOUVELLE RUBRIQUE : IMAGES A LA UNE

Afin de tenir compte de nombreuses demandes,  le site Géoimage vient d’ouvrir une nouvelle rubrique_: Images A la Une. Son objectif : répondre à des évènements d’actualité. Un accent est mis sur les effets de la pandémie de coronavirus sur un haut lieu touristique mondial (Venise), l’impact de l’arrêt du transport aérien sur les grands hubs aéroportuaires ou la crise de la croisière touristique à Miami.  

La rubrique Images à la Une
https://geoimage.cnes.fr/fr/catalogue-de-ressources

Pandémie de Coronavirus et démondialisation : la flotte aérienne mondiale clouée au sol
https://geoimage.cnes.fr/fr/pandemie-de-coronavirus-et-demondialisation-la-flotte-aerienne-mondiale-clouee-au-sol

Ukraine. Incendies dans la région de Tchernobyl et conséquences environnementales
https://geoimage.cnes.fr/fr/ukraine-incendies-dans-la-region-de-tchernobyl-et-consequences-environnementales

 

8. APPEL A PROJET

Le site met déjà en ligne 230 dossiers couvrant 68 Etats et territoires, rédigées par 138 auteurs - PR, DR CNRS, MdC, docteurs, doctorants, ATER, enseignants de prépas ou du secondaire - dont H. Théry, T. Sanjuan, F. Bart, B. Merenne, JC Gay. B. Hourcade, F. Ballanche, Y. Boquet, S. Dewel, C. Fleury_; B. Lecoquierre., F. Tétart, J. Thorez... 80 dossiers sont en préparation.

Le site Geoimage est en développement constant et à la recherche de nouveaux auteurs. Nous recherchons pour la rédaction de fiches scientifiques des contributeurs sur la France (Grenoble, Chambéry, Annecy, Thonon, Aix, Bretagne, Languedoc….), ou l’étranger (Amman, Berne, Assouan, Le Caire, Nicosie, Tarente, Montevideo, Toronto, Tallinn, Varsovie, Yuma, Kuala Lumpur …).

Pour la partie pédagogique, nous recherchons des propositions d'utilisation des images et fiches en classe de cinquième et en classe de première, générale et technologique. Par ailleurs, nous recherchons tout particulièrement des traductions de fiches en anglais.

Pour la rédaction de fiches scientifiques contacter Laurent Carroué, Inspecteur général : laurent.carroue@igesr.gouv.fr

Pour la partie pédagogique et les traductions contacter Fabien Vergez, IA-IPR - académie de Toulouse : fabien.vergez@ac-toulouse.fr

 

Droits :
Contient des informations
Sentinel-2 © COPERNICUS SENTINEL 2018-20, tous droits réservés.
Pléiades © CNES 2012, Distribution Airbus DS, tous droits réservés.