Enseignement moral et civique (EMC)

Depuis 2015, l’enseignement moral et civique (EMC) accompagne chaque élève tout au long de son parcours scolaire. Il offre en ce sens un outil incontournable pour penser la mise en œuvre du « parcours citoyen » dans les écoles, collèges et lycées.   

   ► Retrouvez des informations complémentaires sur le site de l'académie de Toulouse

Entrés en vigueur à la rentrée 2015 et modifiés en 2018, les programmes d’enseignement moral et civique participent pleinement de la transmission et de l’appropriation des principes et valeurs de la République.


Concourant dans l’enseignement obligatoire à la « formation de la personne et du citoyen », l’EMC poursuit trois finalités :  

 

  1. Respecter autrui

    La morale enseignée à l'école est une morale civique en lien étroit avec les principes et les valeurs de la citoyenneté républicaine et démocratique. L’adjectif « moral » de l’enseignement moral et civique renvoie au projet d’une appropriation par l’élève de principes garantissant le respect d’autrui. Cette morale repose sur la conscience de la dignité et de l’intégrité de la personne humaine, qu’il s’agisse de soi ou des autres, et nécessite l’existence d’un cadre définissant les droits et devoirs de chacun.

    Respecter autrui, c’est respecter sa liberté, le considérer comme égal à soi en dignité, développer avec lui des relations de fraternité. C’est aussi respecter ses convictions philosophiques et religieuses, ce que permet la laïcité.

  2. Acquérir et partager les valeurs de la République

    Le Code de l’éducation affirme « qu’outre la transmission des connaissances, la Nation fixe comme mission première à l’école de faire partager aux élèves les valeurs de la République » (article L 111-1). Cette mission est réaffirmée dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture : « L'École a une responsabilité particulière dans la formation de l'élève en tant que personne et futur citoyen. Dans une démarche de coéducation, elle ne se substitue pas aux familles, mais elle a pour tâche de transmettre aux jeunes les valeurs fondamentales et les principes inscrits dans la Constitution de notre pays ».

    Les valeurs et principes de la République fondent le pacte républicain garant de la cohésion nationale, en même temps qu’ils protègent la liberté de chaque citoyen. Les transmettre et les faire partager est une oeuvre d’intégration républicaine ; ces valeurs et principes relient la France à la communauté des nations démocratiques, à l’échelle européenne comme à l’échelle mondiale.

    Les quatre valeurs et principes majeurs de la République française sont la liberté, l'égalité, la fraternité et la laïcité. S’en déduisent la solidarité, l’égalité entre les hommes et les femmes, ainsi que le refus de toutes les formes de discriminations. L’enseignement moral et civique porte sur ces principes et valeurs, qui sont nécessaires à la vie commune dans une société démocratique et constituent un bien commun s’actualisant au fil des débats dont se nourrit la République.

  3. Construire une culture civique

    La conception républicaine de la citoyenneté insiste à la fois sur l’autonomie du citoyen et sur son appartenance à la communauté politique formée autour des valeurs et principes de la République. Elle signale l’importance de la loi et du droit, tout en étant ouverte à l’éthique de la discussion qui caractérise l’espace démocratique.

    Elle trouve son expression dans le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, selon lequel l’École « permet à l'élève d'acquérir la capacité à juger par lui-même, en même temps que le sentiment d'appartenance à la société. Ce faisant, elle permet à l’élève de développer dans les situations concrètes de la vie scolaire son aptitude à vivre de manière autonome, à participer activement à l’amélioration de la vie commune et à préparer son engagement en tant que citoyen ».

    La culture civique portée par l’enseignement moral et civique articule quatre domaines : la sensibilité, la règle et le droit, le jugement, l’engagement.

    (Programme d’EMC des cycles 2, 3 et 4, Bulletin officiel n° 30 du 26-7-2018)

 

 

Le choix d’adopter une dénomination commune pour désigner cet enseignement non disciplinaire offre un point d’appui essentiel pour penser la cohérence et la progressivité des expériences vécues et des connaissances acquises par les élèves tout au long de leur scolarité. Il permet au « parcours citoyen », dernier né des parcours éducatifs, de s’y adosser et offre aux équipes une ressource précieuse pour le renforcer et l’enrichir.  

 

 

Ressources institutionnelles et documentaires pour enseigner l'EMC

 

Textes officiels et vadémécums

Programmes en cycles 2, 3 et 4 : https://www.education.gouv.fr/bo/18/Hebdo30/MENE1820170A.htm

Programmes au lycée professionnel, général et technologique :

 

Ressources pédagogiques 

 

Thématiques


 

 

Partenaires nationaux et académiques

  • L'association nationale des membres de l'Ordre national du Mérite, association à but non lucratif créée en 1972, elle bénéficie depuis 2015 d’un agrément national au titre des associations éducatives complémentaires de l'enseignement public, et est ambassadrice de la réserve citoyenne de l'éducation nationale.
    Parmi les objectifs statutaires de cette association reconnue d'utilité publique, figurent d'une part la défense des valeurs morales du civisme, de la citoyenneté et de la civilité et d'autre part, la volonté de sensibiliser, de développer, en particulier chez les jeunes, un esprit de citoyenneté et de civisme.
     
  • La Ligue de l’enseignement. Mouvement laïque d’éducation populaire, la Ligue de l’enseignement propose des activités éducatives, culturelles, sportives et de loisirs. Elle s’inscrit pleinement dans l’enseignement moral et civique à travers l’éducation à la citoyenneté
     
  • L’association “Civisme Défense Armée Nation” (CiDAN), créée le 28 juin 1999, a pour but de promouvoir et développer le civisme ainsi que les liens entre la nation et ses Armées, dans une vision modernes du Civisme, de la Citoyenneté, du Patriotisme, de la Défense de la nation française, de la construction de l’Europe et de sa défense en s’ouvrant à un large éventail de représentants de la société – notamment de la jeunesse – dans le domaine éducatif, culturel, social,…

 

 

Concours et appels à projets

L’ensemble des concours associés aux différents domaines soutenant le parcours citoyen des élèves et suivis par le Pôle civique peuvent s’inscrire dans le cadre de l’enseignement moral et civique. Citons parmi d’autres :

Ce concours permet aux élèves, du CE1 à la terminale, de mieux appréhender les grands principes au fondement de notre République et de ses institutions démocratiques.
Destiné aux élèves de 4e et de 3e, le concours Clemenceau a pour vocation de rapprocher les jeunes et les forces de sécurité de l'État.
Concours ouvert à tous les élèves, par classe ou par groupe, de la 6e à la Terminale, chacun étant invité à mener une réflexion sur un thème.
Co-organisé par le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et l'Assemblée nationale ce concours est destiné aux élèves des classes de CM2.
L'objectif du concours est de faire réaliser à des classes des productions artistiques illustrant la déconstruction du racisme et la défense de l'égalité entre tous.

Exemple de séances pédagogiques :