Zoom sur... la commémoration de la Première Guerre mondiale

Un des grands axes des dimensions pédagogiques de la commémoration : 

"Mettre en évidence la traduction de ce conflit dans la littérature, les arts, le patrimoine et le paysage même de la France. Confronter les élèves avec les mémoires contemporaines d'autres pays qui ont été engagés dans le conflit."

 

Un des grands axes du centenaire 2018 :

"La question des sorties de guerre et du retour endeuillé à la paix marquera l'année scolaire 2018-2019, scandée par le 11-Novembre et le Traité de Versailles. Une problématique historique et civique de fond pourrait être alors étudiée autour de la question : après la guerre, quel retour à la paix ? Outre qu'elle permet de souligner la puissance du deuil dans les sociétés touchées par la guerre et la reconstruction (matérielle et morale), elle pose la question du rôle de la commémoration dans l'entretien de la paix, en France, en Europe et dans le monde. Ainsi, la mise en mémoire de la Première Guerre mondiale prendrait toute sa place dans son apprentissage scolaire, à travers l'étude des représentations sociales de la guerre dès 1918-1919, la vague de construction des monuments aux morts et des cérémonies commémoratives (tombeau du Soldat Inconnu), et jusqu'à nos jours, à travers l'organisation des cérémonies du Centenaire".