Mettre en oeuvre un enseignement hybride en Histoire-Géographie

La crise sanitaire actuelle et les récentes décisions ministérielles entraînent des réductions d’effectifs dans certaines classes de lycée. Ces choix, arbitrés au sein de l’établissement,  peuvent amenener à avoir un groupe d’élèves en classe et un autre en distanciel.

L’inspection pédagogique régionale d’histoire-géographie se propose alors de fixer quelques cadrages et exemples de pratiques qui ne se veulent en aucun cas modélisant.

I - CADRAGES GENERAUX

Enseigner à deux groupes d'élèves, placés dans des situations différentes, mais au service d’objectifs communs, constitue une forme de différenciation pédagogique.

 

1. Définir des objectifs identiques

Rappelons d’emblée que les objectifs doivent être toujours parfaitement bien explicités. Un objectif en terme de notion et un en terme de capacité / compétence suffisent généralement pour une séance. Ces objectifs seront les mêmes pour les deux groupes d’élèves, mais traités par des activités différentes.

2. Les supports d’enseignement

Pour les deux groupes les supports de travail peuvent être communs, comme par exemple un même texte, une même photographie ou une même carte.

Il reste toutefois possible de les différencier. Certains types de documents se prêtent en effet beaucoup mieux à un travail en distanciel comme par exemple un extrait vidéo qui peut être visionné et écouté de manière individuelle à distance. Ce qui n’est pas forcément possible en classe.

Les documents numériques hybrides (cartes numériques interactives, infographies interactives...) sont également plus facilement consulté sur des terminaux individuels qu’en groupe classe.

3. Les apports de l’enseignant et les interactions

La place de la parole de l’enseignant doit également faire l’objet d’une réflexion. Ainsi le  cours dialogué qui est une modalité d’enseignement récurrente  dans nos disciplines ne peut être conduit de la même manière.

Plusieurs solutions se présentent et permettent des apports. Ce peut être l’envoi d’un cours aux élèves sous une forme écrite ou sous la forme d’une capsule vidéo.

Les interactions peuvent également être synchrones ou asynchrones:

*pour les interactions synchrones :

Elles peuvent se faire sous la forme d’une visioconférence pour une partie des élèves, même si cette solution ne doit pas être systématiquement privilégiée. De même est possible de les mener avec des outils collaboratifs comme l’écriture commune sur un pad, l’utilisation d’un chat ou encore une application de messagerie instantanée. Il convient de garder à l’esprit que d’autres modes existent.

*pour les interactions asynchrones la palette des possibles est encore plus étendue. On songera aux outils de l’ENT, à la messagerie, ou encore au traitement de texte collaboratif. Là encore d’autres existent.

Il est également intéressant d’encourager les interactions entre élèves placés en distanciel au travers de travaux de groupe ou en binôme afin de maintenir un lien social et favoriser le développement des compétences de coopération.

 

4. Les activités données aux élèves

Les compétences et les capacités travaillées seront celles fixées par l’ensemble des programmes. Le lien avec la progression bâtie en début d’année sera ici essentiel. Noter que certaines capacités se prêtent mieux à un travail autonome en distanciel.

Une certaine vigilance s’impose quant aux nombre d’activités données aux élèves placés en distanciel. Mieux vaut pour une séance se centrer sur une activité majeure, au service des objetifs de début de séance.

5. La question de l’évaluation

Dans cette période difficile, l’évaluation constitue un sujet majeur de préoccupation.

Il convient de distinguer les évaluations sur les acquis notionnels et de compétences qui peuvent être différenciées, pour donner des repères sur son enseignement au professeur, des évaluation sommatives chiffrés, dans un objectif d’orientation.

Pour les premières de nombreux outils peuvent être mobilisés en distanciel, que ce soit en synchrone ( QCM, outils de sondage en direct type Wooclap, quizlet....) ou en asynchrone (retours sur des travaux envoyés par les élèves...)

Il conviendra de privilégier les secondes dans des temps de présentiel

 

6. La remédiation

Enfin, le retour en classe des élèves placés en distanciel doit aussi faire preuve d’un accompagnement, en particulier pour les élèves les plus fragiles. Les modalités de réactivation des connaissances peuvent se faire, parmi de nombreux exemples, sous la forme d’interaction entre élèves (boîte à question...).

 

7. Ressources complémentaires :

 

Pour les recommandations générales sur l’enseignement en distanciel et les ressources, nous vous renvoyons aux liens suivants :

 

De nombreuses fiches nationales sur le site Eduscol :

https://eduscol.education.fr/cid152893/rentree-scolaire-2020-plan-de-continuite-pedagogique.html

 

Des principes généraux pour le lycée proposés lors de la première période de confinement :

https://disciplines.ac-toulouse.fr/hgemc/continuite-pedagogique-principes-et-ressources-en-lycee

 

Un exemple d'un plan de continuité dans au lycée de Lannemezan (65) avec une réflexion intéressante sur les plans de travail, le numérique, la formation :

https://view.genial.ly/5fa652d6cb9a580cfa4a564e/horizontal-infographic-review-enseignement-hybride

 

Plus largement nous vous renvoyons vers l’article “Les essentiels de la discipline histoire-géographie” pour les principes généraux d’enseignement dans nos disciplines :

https://disciplines.ac-toulouse.fr/hgemc/les-essentiels-de-la-discipline-en-histoire-geographie

Nous vous proposons ci-dessous des exemples précis d’activités à mener dans une configuration hybride. Ces activités sont appelées à être complétées régulièrement.

 

 

SOMMAIRE

LYCÉE

EXEMPLE 1 : Enseigner Territoires, populations et développement en présentiel et en distanciel en classe de 2nde

EXEMPLE 2 : Un plan de travail en classe de première

EXEMPLE 3 : Un plan de travail en classe de terminale

EXEMPLE 4 : Construire un schéma heuristique en hybryde synchrone en histoire

EXEMPLE 5 : Une présentation des principes de travail en hybride à destination des élèves

EXEMPLE 6 : Construire un schéma heuristique  en seconde

EXEMPLE 7 : Travailler l'oral en seconde sur la thématique des migrations

EXEMPLE 8 : Des exemples de mise en oeuvre en DNL en histoire-géographie

 

COLLEGE

EXEMPLE 1 Réaliser un diaporama collaboratif


EXEMPLE 2 : Travail sur un support vidéo en géographie

 

 

II - DES EXEMPLES D’ACTIVITES EN LYCEE

1) Premier exemple: Enseigner Territoires, populations et développement en présentiel et en distanciel en classe de 2nde

 

Cet enseignement hybride présente un avantage important, celui de petits groupes d’élèves en présentiel. L’idée de cette séquence est d’en profiter pour faire travailler l’oral à l’occasion d’une activité de transposition de croquis en texte à l’oral, dans l'optique d'une préparation à l'épreuve du Grand oral.

 

Thème du programme : Thème 2 du programme de Géographie : Territoires, populations et développement : quels défis ?

 

Objectifs notionnels : Acteur, transition, croissance, développement, inégalité, population, peuplement ;

 

Objectifs capacités – compétences :

*Transposer un croquis en texte ;

*Transposer un croquis en question problématisée oralisée ;

 

Documents / outils mobilisés :

Manuel de l’élève : dossiers documentaires sur les études de cas (le professeur impose le sujet ou donne le choix aux élèves) et sur la France ;

2 croquis sur la question à l’échelle mondiale ;

2 croquis sur la question spécifique sur la France ;

 

Déroulement de la séquence :

 

 

Enseignement hybride

Type d’enseignement

Présentiel

Distanciel

Question à l’échelle mondiale

Trace écrite photocopiée

Trace écrite envoyée via l’ENT

  • Des trajectoires démographiques différenciées ;

  • Développement et inégalités

Etude de cas sur le manuel

 

Passage à l’oral

Groupe B

Répondre aux questions sur documents

(prélever, classer, synthétiser)

Réponse à l’écrit

Groupe A

Répondre aux questions sur documents

(prélever, classer, synthétiser)

Evaluation

Transposer un croquis en texte

Transposer un croquis en texte oralisé (enregistrement sur portable/ENT)

Question spécifique sur la France

Trace écrite photocopiée

Trace écrite envoyée via l’ENT

  • La France : dynamiques démographiques, inégalités socio-économiques

Dossier documentaire sur le manuel

Passage à l’oral

Groupe A

Répondre aux questions

(prélever, classer, synthétiser)

Réponse à l’écrit

Groupe B

Répondre aux questions

(prélever, classer, synthétiser)

Evaluation

Transposer un croquis en texte

Transposer un croquis en texte oralisé (enregistrement sur portable/ENT)

 

En classe :

1ère séance  (’50) :

1. Le professeur distribue la trace écrite du cours et reprend rapidement la leçon avec les élèves (’10) ;

2. Les élèves sont mis en activité sur un ensemble documentaire proposé par le manuel sur une étude de cas commune ou au choix (’40) ;

 

2ème séance  (’50) :

1. Les élèves passent à l’oral ;

2. Les élèves qui ne passent pas à l’oral, posent des questions (préparation de la 2èmepartie du grand oral : l’intéraction avec le jury) ;

 

3ème séance (‘50) :

Les élèves transposent un croquis en texte ;

 

A la maison sur la semaine :

1.Les élèves reçoivent via l’ENT la trace écrite sous forme de fichier, le recopient ou l’impriment ;

2.Les élèves reçoivent via l’ENT les consignes concernant l’étude de documents ;

3.Les élèves répondent aux questions sur leur cahier ;

4.Les élèves transposent un croquis en question problématisée oralisée (enregistrement sur le téléphone portable/envoyé via l’ENT) ;

 

Evaluation :

Transposer un croquis en texte ;

Transposer un croquis en question problématisée oralisée .

 

Production :

Une production élève avec un exemple de correspondance texte oralisé - croquis

Image
croquis france hybride audio1
Fichier audio

 

 

2eme exemple : Un plan de travail en classe de première

 

 

EXEMPLE 3 : Un plan de travail en classe de terminale

 

 

EXEMPLE 4 : Construire un schéma heuristique en hybryde synchrone en histoire

Cette séance a été testée au printemps 2020 pour permettre un enseignement hybride synchrone où l’enseignant fait cours simultanément à la partie de sa classe présente en salle et au reste des élèves distants au domicile.

Elle se situe en histoire première et porte sur le construction de la notion de nation, dans le cadre des chapitres sur la construction de nouveaux Etats. A partir d’un corpus documentaire les élèves construisent un schéma heuristique

 

Un exemple de mise en place du dispositif :

 

Equipement mobilisé

1 PC connecté à Internet en salle de classe.

Ce PC dispose d’une caméra, du logiciel PowerPoint, il est connecté à BBC - BlackBoard Collaborate et connecté à un vidéo projecteur.

Les élèves en présentiel ne disposent pas d’accès Internet dans la salle de classe.

Les élèves en distanciel sont connectés à BBC – BlackBoard Collaborate (« ma classe à la maison » du CNED) et disposent d’une caméra et d’un micro pour interagir avec l’ensemble de la classe.

 

Niveau

Classe de première en tronc commun composée de 30 élèves : 15 élèves en présentiel, 15 élèves en distanciel.

 

 

Thème / séquence

Thème 2 : La France dans l’Europe des nationalités : politique et société (1848-1871).

Séquence 5 : La France et la construction de nouveaux États (1848-1871).

 

Démarche générale B.O.

Notion centrale : NATION

Ce chapitre vise à montrer le rôle de la France lors de la construction des unités italienne et allemande. Cette politique d’unification est menée par des régimes monarchiques qui s’appuient sur le mouvement des nationalités, la guerre et la diplomatie. On peut mettre en avant : la participation du Second Empire à la marche vers l’unité italienne ; la guerre de 1870 qui entraîne la chute du Second Empire et permet l’unité allemande.

 

PPO

Le rattachement de Nice et de la Savoie à la France.

1871 – Bismarck et la proclamation du Reich.

 

Objectif final

Séance d’une heure avec réalisation de deux cartes mentales : les élèves en présentiel réalisent une carte mentale sur « l’unité de l’Italie » et les élèves en distanciel réalisent une carte mentale sur « l’unité de l’Allemagne ». La seconde partie de la séance consiste à une mise en commun et remédiation.

 

 

Présentiel

Distanciel

Thème de travail

L’unité italienne

L’unité allemande

Organisation classe

Constituer 3 groupes de 5 élèves : chaque groupe travaillera sur un thème déterminé par le professeur.

Constituer 3 groupes de 5 élèves : dans le panneau latéral de BBC, sélectionner « Groupes de travail ».

Chaque groupe travaillera sur un thème déterminé par le professeur.

 

Objectif

A partir du corpus documentaire fourni dans chaque groupe, extraire les idées essentielles qui vont permettre de répondre à la problématique et constituer la carte mentale.

A partir du corpus documentaire fourni dans chaque groupe (dans BBC, sélectionner « partager des fichiers » dans le panneau latéral et distribuer les dossiers à chaque groupe virtuel.

Extraire les idées essentielles qui vont permettre de répondre à la problématique et constituer la carte mentale.

 

Compétences visées

Mettre un évènement ou une figure en perspective

Identifier et expliciter les dates et acteurs clés des grands évènements

Utiliser une approche historique pour mener une analyse ou construire une argumentation.

Réaliser des productions graphiques dans le cadre d’une analyse.

 

Description des activités

Activité 1

Chaque groupe de 5 élèves dispose d’un corpus documentaire à étudier en 25min : extraire les informations des documents et construire une carte mentale autour du thème du corpus documentaire.

 

Activité 1

Chaque groupe de 5 élèves en ligne dispose d’un corpus documentaire à étudier en 25min : extraire les informations des documents et construire une carte mentale autour du thème du corpus documentaire.

Chaque groupe peut utiliser « partager un tableau vide » (dans le panneau latéral) pour réaliser la carte mentale du groupe ou lister les idées dans un document partagé.

 

Activité 2

Mise en commun : réalisation de la carte mentale sur l’Italie : 10min

Mise en commun : réalisation de la carte mentale sur l’Allemagne : 10min

À tout moment, les élèves en distanciel peuvent prendre la parole en levant la main virtuelle sur BBC.

 Les cartes mentales sont photographiées et mises à disposition des élèves sur l’espace de stockage de la classe.

 

Mobilités d’interactions

Les travaux réalisés par les six groupes demeurent individuels, mais la mise en commun permet de questionner l’ensemble des élèves en distanciel et présentiel sur les idées travaillées par les groupes.

 

Supports

Dossier N°1 « Le rattachement de Nice et de la Savoie à la France ».

Dossier N°2 « Une intervention française décisive ».

Dossier N°3 « Une unification autour du royaume de Piémont-Sardaigne ».

 

Dossier N°4 « De l’échec de 1848 au Zollverein ».

Dossier N°5 « L’unité par les guerres »

Dossier N°6 « 1871 : Bismarck et la proclamation du Reich ».

Image
schéma heuristique italie

 

Analyse :

Ce type de solution présente des points positifs en termes de gain de temps : il permet à l'enseignant de ne pas dédoubler ses cours sur un temps en présentiel et un temps en distanciel, il permet à tous les élèves d'une classe d'avoir une progression commune, il permet une interaction avec tous les élèves présents et distants tout en rendant la séance dynamique, et il permet de maintenir l'espace classe.

Le bilan est assez positif pour peu que l’on maîtrise l’outil informatique. Le scénario doit être clair, les consignes précises (corpus documentaire, informations, carte mentale) et le matériel utilisé doit être de qualité (une caméra performante offrira une meilleure image plus nette aux élèves en distanciel).

 

 

EXEMPLE 5 : Une présentation des principes de travail en hybride à destination des élèves

 

 

EXEMPLE 6 : Construire un schéma heuristique en seconde

La proposition s’intègre dans le premier thème de géographie de Seconde : Sociétés et environnements : des équilibres fragiles. L’une des questions de ce thème porte sur les sociétés face aux risques. Pour mener à bien cette question, une étude de cas portant sur l’Indonésie permet de mettre en évidence la notion de risques et de vulnérabilité des populations.

Cette étude s’appuie sur une démarche inductive. Elle sera complétée dans un second temps de compléments pris dans d’autres lieux à d’autres échelles dans le cadre d’une mise en perspective. L’activité repose sur l’utilisation d’un corpus documentaire commun pour les deux groupes (distanciel/présentiel). La finalité de l’activité est également la même. Il s’agit d’un exercice visant à construire un plan détaillé afin de travailler la capacité des élèves à argumenter et organiser leur propos. En distanciel, l’activité nécessite des adaptations (réalisation d’une carte mentale numérique, extrait radiophonique). L’outil framindmap est privilégié car il permet simplement de réaliser des cartes mentales à distance. Pour chaque groupe, des parcours de progression sont proposés afin de permettre une différenciation supplémentaire pour chaque élève.

Activité en présentiel

Activité en distanciel

Objectifs notionnels : Risques, vulnérabilité, catastrophe, prévention du risque, ceinture de feu

Objectifs capacités : Utiliser une approche géographique pour mener une analyse ou construire une argumentation

Finalité : Élaboration d'un plan détaillé

Support et outils utilisés : Articles, cartes

 

 

Description de l’activité :

Parcours 1 (seconde) – Les élèves travaillent sur un multiple questionnement qui les conduit à la réalisation d'un plan détaillé (les causes, les conséquences les facteurs aggravants).

Parcours 2 (seconde +) - Les élèves réalisent un plan détaillé à partir du questionnement suivant. Montrez que la gestion des risques en Indonésie est difficile.

Modalité d’interaction : Les élèves sont placés en situation de travail individuel. Ils prélèvent les informations et les organisent autour de trois grandes idées. Le professeur peut définir la notion de « ceinture de feu ». Les élèves peuvent commencer la rédaction de leur plan et le proposer sur un padlet classe. Les élèves regardent quelques cartes mentales réalisées par leurs camarades.

 

Evaluation : Le plan réalisé

Objectifs notionnels : Risques, vulnérabilité, catastrophe, prévention du risque, ceinture de feu

Objectifs capacités : Utiliser une approche géographique pour mener une analyse ou construire une argumentation

Finalité : Élaboration d'un plan détaillé sous forme de carte mentale

Support et outils utilisés : Articles, cartes, site Internet, Framindmap, extrait radiophonique

Description de l’activité :

Parcours 1 (seconde) - Les élèves travaillent sur une carte mentale qui fait apparaître les trois parties attendues (les causes, conséquences, facteurs aggravants).

Parcours 2 (seconde +) - Les élèves réalisent une carte mentale à partir du questionnement suivant. Montrez que la gestion des risques en Indonésie est difficile.

 

Modalité d’interaction : Un extrait radiophonique apporte une précision sur la notion de « ceinture de feu ». Sur un padlet classe, les élèves peuvent comparer leur carte mentale avec les travaux réalisés par leurs camarades de l'autre groupe présent en classe.

Lien radio sur la ceinture de feu

 

 

Evaluation : Carte mentale

https://view.genial.ly/5fb162b66a53680d03530fd3/presentation-edc-indonesie


 

 

EXEMPLE 7 : Travailler l'oral en seconde sur la thématique des migrations

L’activité porte sur le thème 3 du programme de Géographie en 2nde : « Des mobilités généralisées ». Il faut dans ce thème aborder la question des « migrations internationales ».
Les activités sont proposées comme activité introductive pour chaque groupe.
L’objectif commun est celui de l’initiation à l’oral selon deux des aspects à mettre en œuvre en prévision du Grand Oral :
- pour l’activité en distanciel, la présentation orale d’un travail de recherche documentaire, grâce à l’outil numérique Vocaroo.
- pour l’activité en présentiel, la capacité d’interaction, après avoir analysé un ensemble documentaire centré sur une photographie de presse (Signal, J. Stanmeyer, 2013).

Chaque groupe réalise les deux activités.
Le travail en distanciel sera exploité dans un deuxième moment afin d’enrichir la réflexion sur les mobilités actuelles, à différentes échelles. Le professeur sélectionnera les productions d’élèves les plus pertinentes.
Le travail en présentiel sera étendu vers une étude de cas sur le Golfe d’Aden, en tant que bassin migratoire, dont la production finale pourra être un travail de cartographie.

Activité en présentiel

Activité en distanciel

Objectifs notionnels : mobilités, migrations internationales

 

Objectifs capacités : oral

Finalité : Construire un oral (2ème partie du Grand Oral : l’interaction)

 

Support et outils utilisés : photographie, articles, carte, images satellites

Padlet

 

Description de l’activité : Activité introductive du Thème n°3 du programme de géographie – 2nde : « Des mobilités généralisées »
Grâce à une étude de documents centrée sur une photographie (Signal, J. Stanmeyer, 2013), les élèves mettent en œuvre une étude de cas sur le golfe d’Aden en tant que bassin migratoire.
L’objectif en fin de séance est qu’un élève présente un oral de 2-3 minutes.
 

Modalité d’interaction : apports du professeurs (notionnels et méthodologiques)

 

Evaluation : Oral

Objectifs notionnels : mobilités

 

 

Objectifs capacités : oral

Finalité : Construire oral (1ère partie du Grand Oral : la présentation)

 

Support et outils utilisés : photographie, articles, cartes, images satellites
Padlet, application Vocaroo

 

Description de l’activité : Activité introductive du Thème n°3 du programme de géographie – 2nde : « Des mobilités généralisées »
Les élèves, en distanciel, choisissent une photographie représentative, selon eux, des mobilités actuelles. Cette photographie doit être analysée à l’oral (présentation enregistrée grâce à l’application Vocaroo).

 

Modalité d’interaction : Les productions Vocaroo transmises par les élèves au professeur sont exploitées en classe avec l’autre groupe d’élèves afin d’enrichir la définition de « mobilité » mais aussi de maintenir le lien entre le deux groupes de la classe (distanciel/présentiel)

 

Evaluation : Oral (Production Vocaroo)

https://padlet.com/oules2022virginie/m8syb56urguzk8aw

 

 

III - DES EXEMPLES D’ACTIVITES EN COLLEGE

1) EXEMPLE 1 : Réaliser un diaporama collaboratif

 

La proposition consiste en la réalisation d'un diaporama par des binômes d'élèves qui préparent en présence, accompagnés par leur enseignant·e ce support pour le présenter dans une autre séance aux élèves restés à distance.

 

L’enseignant·e prépare un support vierge où il peut indiquer le plan de la présentation et préciser les ressources à consulter pour rédiger chaque partie de la présentation. Chaque binôme prépare sa ou ses diapositives à partir des ressources mises à disposition par l’enseignant·e. L’enseignant· vérifie la cohérence du diaporama si nécessaire, en fonction du niveau de maîtrise des outils numériques et de l’âge des élèves avant la présentation. La présentation orale se déroule au cours d’une classe virtuelle rassemblant l’entièreté du groupe classe. Chaque binôme présente oralement les diapositives qu’il aura élaborées en classe accompagné par son enseignant·e. 

 

L’activité peut être prolongée par une évaluation par les pairs des présentations ou par la réalisation d'un quiz collaboratif en ligne avec l’outil Agora Quiz où les élèves en présence et à distance mutualisent les questions sur le cours.

 

Cette activité permet de travailler à la fois l'oral et l'acquisition de notions mais également de créer des interactions entre les groupes en présence et à distance. Cette organisation peut être reproduite en alternant d'une semaine sur l'autre le groupe qui est en présence et à distance si cette alternance est choisie.

 

 

groupe A (présent)

groupe B (en distanciel)

Objectifs

Travail notionnel sur une partie d’une séquence

Travail de l’oral (pour ½ groupe qui présente) 

Activités

Réalisation d’un support de présentation collaboratif

(BYOD ou tablettes ou Lordi)

Présentation (séance 2 à distance)

Réalisation d’évaluation diagnostic (type quiz,...)

Rédaction de questions sur le cours (forum ou Agoraquiz)

Apports profs

Accompagnement de la réalisation du support (diaporama et éventuellement quiz)

Mise à disposition des ressources à distance

Création du quiz

Supports

Manuel

Ressources en ligne éventuellement

ENT

Outils mobilisés

Diaporama collaboratif ou framapad

Agora Quiz

ENT

Interactions

entre élèves en présence 

avec les élèves en présence

 

Détail des activités

 

 

groupe A (en présence)

groupe B (à distance)

Avant la séance

 

Éventuellement forum pour poser des questions sur le thème

Séance différenciée

travail collaboratif

travail sur des ressources (manuel + ressources en ligne)

Réalisation d’un diaporama (éventuellement à finir à distance) 

 

Séance à distance 

A distance synchrone

Lors d’une classe virtuelle, les élèves du groupe A présentent par 2 chacun une diapositive, un aspect du travail au groupe à distance

 

 

EXEMPLE 2 : Travail sur un support vidéo en géographie

 

Elle repose sur une étude de cas portant sur la construction du pont frontalier sur l’Oyapock (Guyane). Il s’agit d’évaluer la compréhension d’un support vidéo à l’aide d'une application Edpuzzle.

Thème de géographie de 3e : L’aménagement du territoire (Sous-thème 2 : Les territoires ultra-marins français, une problématique spécifique).

 

 

Séance en présentiel

Séance en distanciel

 

Objectifs communs

  • découvrir des territoires français éloignés, donner à voir leur singularité.

  • mettre en œuvre de manière accompagnée une démarche d’étude et de compréhension d’un document.

  • réemployer des termes de géographie déjà étudiés comme : acteur / aménagement / collectivité territoriale / équité territoriale…

  • revoir la méthode qui répond à la question “Situer un lieu”.

 

 

Scénario pédagogique

Tâche complexe en îlot : au travers d’un dossier documentaire (article de presse, photographie, carte), produire un schéma cartographique de l’aménagement indiquant ses enjeux et acteurs à différentes échelles.

L’activité est visible à l’aide du lien suivant: https://docs.google.com/document/d/1w0tevv0Y-Ux7WCrStDE69VOtCuK3P01jRdZGgRVo5k4/edit?usp=sharing

Activité de visionnage guidé d’un extrait tiré du documentaire d’A. Knechtel: Un pont sur l’Oyapock (2014).

Les conclusions de l’activité sont notées sur le cahier.

Les élèves disposent du lien suivant : https://edpuzzle.com/media/5faacf8225e4d940c8823159

 

Objectifs spécifiques aux conditions d’ enseignement

  • coopérer

  • utiliser le langage cartographique (schéma cartographique)

  • construire une démarche à même de répondre aux attentes d’une tâche

employer des outils numériques (réaliser des aller-retours dans un fichier vidéo)

mettre en relation plusieurs sources d’information.

  • ce type d’activité est difficile à mettre en œuvre dans le groupe-classe présentiel.

 

 

Posture de l’enseignant

L’enseignant explicite ses attentes et les enjeux de cette activité, tant du point de vue des savoirs que de la mise en œuvre des démarches.

Il se tient ensuite aux côtés des élèves. Il dispose de “coups de pouce” pour guider les groupes dans l’activité du schéma cartographique (difficultés à représenter l’emboîtement d’échelles)

Edpuzzle permet de prévoir des rétroactions en cas de réponse correcte (éclaircissements, élargissements) ou incorrecte (correction, explication de l’erreur, rappel de méthode)

Si les élèves ont créé un compte, leurs réponses sur edpuzzle sont accessibles pour l’enseignant qui peut repérer les élèves en difficulté et envisager une remédiation pour leur retour en présentiel.

 

Illustrations sous licence Creative Commons
Photos de couverture :Pat Castaldo -  https://www.flickr.com/photos/truthdevelopment/8054853817/
Nic McPhee - https://www.flickr.com/photos/nicmcphee/2217375343/