Un exemple de situation d'évaluation en géographie type E3C : transformer un texte en croquis - la Silicon Valley

La réalisation d'un croquis à partir d'un texte constitue l'une des nouvelles épreuves prévues dans le cadre des épreuves communes de contrôle continu (B.O des E3C)

L'objet de cet article est d'aporter, en plus d'une proposition de sujet, une réflexion sur l'évaluation dans le cadre d'une progressivité entre la première et la terminale.

Cette proposition s'inscrit dans le thème 2 : Une diversification des espaces et des acteurs de la production (12-14 heures) et il fait partie des étude de cas possibles : La Silicon Valley : un espace productif intégré de l’échelle locale à l’échelle mondiale. Le programme insiste tout particulièrement sur la métropolisation et la littoralisation des espaces de production ainsi que sur les flux immatériels et l'économie numérique. Cette étude de cas permet donc d'aborder de nombreux aspects de ce chapitre.

 

Texte support pour les élèves, consigne et fond de carte

texte_silicon_valley.pdf

Comme indiqué dans le B.O le texte est élaboré pour l'exercice. Il a été créé à partir de différentes sources que vous pouvez retrouver à la fin de l'article dans la bibliographie. Ce texte doit présenter une situation géographique et un fond de carte est fourni à l'élève. Dans le cadre de la réflexion sur la progressivité, le texte a été structuré en deux parties, avec titres apparents, afin d'accompagner l'élève dans la construction de sa légende en début de première. Ce ne sera plus le cas en classe de terminale. Il a par ailleurs été conçu, pour des raisons pratiques, pour tenir sur un verso de feuille A4 en Arial 12. Cela permet d'avoir une longueur de lecture raisonnable, tout en permettant une variété de choix pour la réalisation du croquis.

La Silicon Valley, un territoire productif fondé sur les hautes technologies

La consigne suivante est fournie avec le texte :

Consigne :
A partir du texte, vous construirez, sur le fond de carte fourni, un croquis sur « La Silicon Valley, un territoire productif fondé sur les hautes technologies » accompagné d’une légende organisée. Vous pouvez prendre appui sur la structuration du texte pour ordonner la légende.

Le fond de carte suivant est proposé aux élèves. En plus des éléments de base constitutifs d'un croquis (cartouche pour le titre, orientation, échelle... Il fournit en grisé plusieurs repères permettant la localisation et la spatialisation des figurés.

Fond de carte

Indications sur les attentes

Les éléments suivants ont pour but de guider la correction sur les différents critères d'évaluation : figurés, localisations, nomenclature... Cette réflexion sur les différents critères a pour but de faciliter le positionnement dans l'échelle descriptive proposée ci après :

Éléments – figurés et sémiologie graphique
On attend environ entre six et huit types de figurés pour la légende.

- une délimitation approximative de la Silicon Valley. Un figuré de surface ou un ovale entourant la zone peuvent être acceptés.
- la métropole de San Francisco par un figuré ponctuel ou de surface.
- une localisation de quelques grandes entreprises de haute technologie (Google, Apple, Facebook…). Un figuré ponctuel est préférable
- une localisation de quelques universités (Stanford a minima) par un autre figuré ponctuel distinct.
- une localisation des grands axes routiers structurant (A101 ou A280) par un figuré linéaire.
- une représentation des départs de start up et de cadres aux échelles locales, nationales et mondiales. On attend plusieurs figurés linéaires fléchés distincts, à minima deux selon les regroupements que feront les candidats.

Quelques figurés complémentaires peuvent être proposés en fonction des connaissances des élèves ou d'une lecture plus approfondie :
- un figuré pour les entreprises de haute technologie situées en dehors de la Silicon Valley (twitter à San Francisco…).
- un figuré distinct pour les GAFA ou les entreprises étrangères installées dans la Silicon Valley.
- une localisation des zones fortement urbanisées par un figuré de surface
- une localisation de la baie de San Francisco ou des reliefs entourant la « Valley ».
- un figuré indiquant l'attractivité de cet espace pour les entreprises étrangères, figuré linéaire fléché par exemple.
- un figuré pour les interactions université / entreprises (figuré linéaire à double flèche ou autre représentation graphique).
- un figuré exprimant les réactions contre la gentrification (figuré ponctuel)

Localisations

Les localisations figurent dans le texte et les noms des comtés en grisé sur le fond de carte permettent aux élèves de première de se repérer.

- On n'attend pas une localisation rigoureuse de la Silicon Valley, celle-ci étant mouvante et discutée selon les critères. Elle couvre globalement une zone allant de San Mateo à l'ouest à San Jose au Sud-est.
- La localisation des entreprises de haute technologie doit être située dans la métropole ou à proximité du comté indiqué dans le texte. On valorisera les localisations précises de grands sièges (Googleplex…)
- Un seul axe routier Nord ouest – Sud Est peut être présent ou l’élève peut représenter les deux indiqués (A101 au nord et A280 plus au sud) ainsi que quelques axes transversaux.
- les dynamiques n'ont pas à être localisées précisément. Les dynamiques locales de relocalisation des start-up dans la Silicon Beach doivent toutefois pointer vers Los Angeles au sud.

Nomenclature – rédaction de la légende

Quelques localisation complémentaires peuvent être ajoutées à la carte comme la baie de San Francisco, l'Océan Pacifique…
On attend que la légende distingue quelques acteurs : GAFA, start-ups, citoyens, cadres.

Pistes de valorisation

On valorisera les élèves qui proposent une autre organisation de la légende ou qui problématisent les titres de la légende.
On valorisera les élèves qui emploient des notions comme littoralisation ou feront apparaître les flux immatériels.
On valorisera les localisations d'entreprises non mentionnées dans le texte (Ebay, adobe, Oracle, Netflix, Amazon, Tesla..).
On valorisera toute discrétisation des entreprises selon leur importance.

Evaluation :

L'échelle descriptive suivante reprend comme critère les différentes opérations intellectuelles effectuées par l'élève :

- le prélèvement d'information

- la transformation des informations en figurés

- l'organisation des figurés

- la rédaction de la légende

- la réalisation du croquis

Echelle descriptive pour l'évaluation de la transformation d'un texte en croquis

 

Cette proposition peut bien entendu être modifiée. Elle reprend les quatre niveaux de maîtrise. Pour le fonctionnement des échelles descriptives, vous pouvez vous référer à cet article : les échelles descriptives en histoire-géographie

D'une manière générale, cette échelle descriptive n'est pas un barème mais un indicateur pour l'évaluation.

 

Un exemple d'évaluation

 

L'exemple suivant a été réalisé dans le cadre d'une séance d'AP en seconde l'an passé, avant la mise en oeuvre des nouveaux programmes. L'élève qui a réalisé ce croquis n'avait donc pas étudié le chapitre correspondant et a abordé l'exercice uniquement avec ses connaissances générales. Il correspond à un profil d'élève plutôt en difficulté sur les apprentissages le reste de l'année.

 

Pour ce travail, le positionnement suivant pourrait être proposé :

 

Dans cet exemple :

- les éléments de base du texte sont repris avec neuf figurés : positionnement global de la Silicon Valley, sièges des entreprises, universités, voies de communication, flux... sans que les éléments complémentaires ne soient abordés. D'où un positionnement satisfaisant pour ce critère.

- la sémiologie graphique est également satisfaisant avec des types de figurés adaptés aux phénomènes et variés (surface, ponctuels, linéaires...).

- la hiérarchisation est forcément satisfaisant car l'élève reprend les titres. Ce critère n'est pas forcément adapté aux réalisations des premières E3C mais sera plus important en classe de terminale.

- la rédaction de la légende est un peu lacunaire ou maladroite "gigantesque campus", d'où un positionnement fragile.

- l'absence d'éléments de nomenclature supplémentaires amène à un positionnement fragile dans l'avant-dernier critère.

- enfin la réalisation est un peu maladroite (figurés de surface non encadrés, écriture de la légende qui penche...) d'où un positionnement fragile.

 

Bibliographie - sitographie :

CARROUE, Laurent, la Silicon valley, un pôle mondial et étasunien de l’innovation, Géoimage.

Collectif, l'idéologie de la Silicon Valley, ESPRIT, mai 2019.

Michaël Szadkowski et Jérôme Marin, La radicalisation des « anti-high-tech » bouscule San Francisco, Le Monde, mai 2014.

Chappatte, L'autre côté de la Silicon Valley, Le Temps, Reportage BD.

CAZENAVE Sandra, La Silicon Beach essaie de détrôner la Silicon Valley, Le Temps, octobre 2018.