Etudier la périphérie résidentielle d'une métropole à l'aide de la série Weeds

La séance proposée consiste à étudier la périphérie d’une agglomération métropolitaine et ses recompositions à travers la série Weeds qui dépeint une riche banlieue de Los Angeles appelée Agrestic. L’objectif est de développer un regard nuancé et critique sur les espaces périphériques des métropoles entre gentrification et fragmentation.

Cette séance peut être utilisée indépendamment ou en complément de celle sur la série Les Sopranos, pour montrer les connexions entre les territoires d’une métropole. 

 

Niveaux

  • Première

 

Thèmes du programme

  • Thème 1 : La métropolisation : un processus mondial différencié
  • Question : Des métropoles inégales et en mutation

 

Objectifs notionnels et compétences

  • Notions : recomposition, périurbanisation, gentrification, centre/périphérie

 

  • Procéder à l’analyse critique d’un document selon une approche géographique
  • Utiliser une approche géographique pour mener une analyse ou construire une argumentation
  • Mettre en oeuvre le changement d’échelle, ou l’analyse à différentes échelles en géographie

 

Documents et outils mobilisés

 

Activités des élèves (1 heure)

 

  • Activité 1 : Habiter la périphérie d'une métropole : le profil des habitants. 

A partir du générique de la série, les élèves doivent émettre des hypothèses sur le profil des habitants : catégories sociales, emplois, le type d’habitat, les raisons de l’installation, lieu de travail… Les paroles permettent ensuite de valider/infirmer les hypothèses. On mettra l'accent sur le caractère aisé de cette banlieue résidentielle, la gentrification, l'habitat résidentiel et l'utilisation de la voiture (mobilité vers le centre). L'utilisation du générique offre une simplification des codes, une caricature s'appuyant sur des stéréotypes, qui permet de dégager des idées fortes pour ensuite les complexifier et les nuancer dans l'activité suivante. 

 

  • La périphérie résidentielle : un territoire de vie idéal ou idéalisé ? 

​La fin du générique permet d'apporter un premier élément de réponse d'une cohésion sociale minée malgré les éléments de richesse. Les élèves travaillent toujours à partir du générique et des paroles. L'objectif est de faire émerger la sensation d'homogénéité sociale et culturelle : le plan de la ville, les comportements et l'habitat standardisés. Une fiche enseignant avec des éléments de réponses. 

Un deuxième temps consiste à confronter la géographie de la série à la géographie réelle. On s'appuie sur la carte intéractive pour faire émerger les véritables lieux et ainsi montrer que les séries reflètent les mouvements de notre société. L'enseignant effectue un apport de connaissances avec une écoute active des élèves. Il peut s'aider de la fiche enseignant et utiliser d'autres génériques comme celui de Leave it to Beaver ou Desperate housewifes. 

 

Evaluation

  • On peut demander aux élèves la réalisation d'un schéma mettant en avant les idées suivantes : habitat résidentiel, mobilités vers le centre, caractère périphérique du territoire, étalement urbain, structuration apr des réseaux de transport essentiellement routiers. Ce schéma peut être un complément de celui demandé durant l'activité sur les Sopranos. 

 

Bibliographie/sitographie

 

Étiquettes : Géographie Séries Lycée