E3C : répondre à une question problématisée

 

Travailler la question problématisée au fil d'une séquence : l'exemple des régimes totalitaires 

Comment concilier le traitement d'un chapitre et l'approche progressive d'un exercice aussi complexe que la question problématisée ?

Cette proposition sur les régimes totalitaires (Thème 1, chapitre 2 du programme de terminale en voie générale) propose une articulation intéressante entre les enjeux didactiques et le travail sur les capacités. Décomposant au fil des séances les opérations intellectuelles que mobilise toute question problématisée - compréhension d'un intitulé, mobilisation et organisation des idées, rédaction d'une réponse - elle permet d'accompagner les élèves dans l'appropriation progressive d'une méthode en les familiarisant avec l'outil de formation de l'échelle descriptive. 

Proposition pédagogique - Question problématisée

 Evaluer la question problématisée en classe de première et de terminale

Les attendus de l'épreuve ont été précisés dans  la note de l'inspection générale et dans le document de cadrage élaboré en concertation avec l'IGESR

Deux échelles descriptives, conçues dans l'académie, sont également proposées, l'une pour la première, l'autre pour la terminale :

echelle_descriptive_question_problematisee_premiere

echelle_descriptive_question_problematisee_terminale

 

Un exemple de question problématisée en histoire  

« Comment la souveraineté nationale s’est-elle affirmée en France de 1789 à 1792 ? Vous pourrez réfléchir aux évolutions du régime politique français, à la question de la citoyenneté, ainsi qu’aux temps forts marquant l’affirmation de cette souveraineté. » (Sujet zéro – EDUSCOL)

Penser le sujet  

  • La période 1789-1815 est dense, complexe. En ciblant les années 1789 à 1792, les élèves sont amenés à opérer une première sélection au sein de leurs connaissances pour répondre à la question. Notons ici que le sujet zéro est relativement atypique car la question problématisée porte – si l’on suit le cahier des charges de la note de cadrage – sur « une échelle importante (de l’échelle du chapitre à celle du thème en histoire, de l’échelle de la question à celle du thème en géographie). Cette dernière dimension exclut tout questionnement trop ponctuel et trop factuel. »
  • Ici, la question n’est pas celle du « pourquoi » mais celle du « comment ». Elle traduit l’évolution du champ historiographique de la recherche des origines ou des causes de la Révolution française à l’étude du processus de mutations politiques qui s’opère en France et hors de France durant cette période.
  • Le sujet n’est pas ici la simple reformulation des objectifs du chapitre. Il s’agit bien d’inviter l’élève à mobiliser des connaissances pour apporter une réponse. La question problématisée ne peut être une simple reprise des formulations des programmes sous forme interrogative.
  • La question se centre dans cet exemple sur une notion – la « souveraineté nationale » - que l’élève devra être capable de saisir dans toutes ses dimensions. Le guidage proposé – les évolutions du régime politique français, la question de la citoyenneté, les temps forts marquant l’affirmation de cette souveraineté – suggère des éléments de construction de la réponse. Si les deux premiers interrogent le processus d’apprentissage de la citoyenneté et les changements de régimes, le troisième est transversal et insiste sur la dimension de processus. Le guidage ne suggère donc pas nécessairement un plan. La méthodologie de l’analyse d’un intitulé (définition des termes, des bornes géographiques et chronologiques) et le travail sur le plan restent donc nécessaires pour permettre à l’élève de sélectionner et organiser les informations pertinentes sur lesquelles appuyer sa réponse.
  • Toutefois cette étape doit être réalisée au brouillon par l'élève mais n'est pas exigée sur la copie par les textes de cadrage. Il convient donc de ne pas pénaliser un élève qui répond correctement à la question problématisée sans faire apparaître explicitement cette phase dans l'introductio.

 

 

Indications sur les attentes en termes de connaissances et de notions

Les évolutions du régime politique français 

  • Monarchie absolue/Ancien régime
  • Monarchie constitutionnelle
  • Constitution
  • République

La question de la citoyenneté

  • Représentation nationale (députés, Assemblée nationale constituante)
  • Nation
  • Souveraineté royale/nationale
  • Du sujet au citoyen
  • Principes de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen
  • Apprentissage de la citoyenneté : lieux et pratiques de sociabilité politique (rue, clubs, journaux, Assemblée, etc.)

Les temps forts dans l’évolution des régimes politiques (processus révolutionnaire) :

Choisir et présenter des journées révolutionnaires marquant l’affirmation de la souveraineté nationale (1789-1792) : Serment du Jeu de Paume, abolition des privilèges, proclamation des DHC, Fête de la Fédération, arrestation et procès du roi, proclamation de la République. 

Étiquettes : Evaluation Lycée Histoire