Varier les canaux et les méthodes d’apprentissage dans l’enseignement de la grammaire

Vendredi 23 mars 2018 - 18:15

Virginie BARADAT et Jean-Philippe SAINTIS ont animé un atelier dans le cadre de la journée académique de l'allemand le 24 janvier 2018. Voici le compte-rendu de ce dernier avec quelques pistes d'exploitation.

- Problématique : Définir la grammaire dans l’enseignement des langues vivantes, quelle est sa place dans notre enseignement ? Comment développer le métalangage grammatical ? Comment diversifier les activités pour respecter le processus de mémorisation et pour s’adresser aux différents profils d’apprenants ?

- Chaque enseignant a son propre profil d’apprentissage et propose souvent des activités qui correspondent à son profil. Il est donc important de rester vigilant et de garder en mémoire que chaque individu ne fonctionne pas de la même façon.

- Il existe différents profils d’apprenant : auditifs, visuels et kinésthésiques (Cf powerpoint pour plus de détails)

- Quatre paramètres de la perception (P1,P2,P3,P4) conditionnent les activités proposées aux élèves (Cf Powerpoint). Ces 4 paramètres sont indispensables au processus de mémorisation. (Qu’est-ce que la mémorisation ?)

- Nous proposons dès lors 4 axes de présentation de la grammaire en classe. (Cf powerpoint)

  1. Enseigner la règle par la mise en évidence d’un système
  2. Enseigner la grammaire par la découverte de régularités
  3. Enseigner la grammaire par la reproduction de la règle
  4. Enseigner la grammaire par la manipulation

Voici un exemple d’activité associée au profil kinesthésique ainsi qu’au paramètre de perception. Les élèves ont déjà manipulé le locatif et le directif, il s’agit de travailler sur les lexies verbales (P 3 : Compréhension d’opérations complexes, projection spatiale, liens logiques): Wo? Wohin denn? Locatif / Directif, eine Bilanz . Dans cette activité, on s’adresse plus aux élèves kinesthésiques. La manipulation s’accompagne d’une réflexion en fin de présentation du fait linguistique.

En début d’activité, on pense aux élèves à profil auditif qu’il faut rassurer en demandant de reformuler ce qu’on sait. Ensuite, les élèves découpent les images proposer et vont devoir trouver comment les classer. On peut objecter une perte de temps en découpage, collage, etc…. Mais si l’élève construit SA propre fiche, le visuel et le kinesthésique se souviendront beaucoup plus naturellement de la démarche et du résultat.

Illustration exemple atelier Baradat JAA 1

 

 

Illustration exemple atelier Baradat JAA 2

Source: LAROUSSE Allemand Aide mémoire (6ème, 5ème, 4ème, 3ème)

 

Nos exemples sont issus de notre quotidien et de nos pratiques, ils ne sont en rien des modèles (Pour leur conception, leurs objectifs ou toute autre question, nous vous invitons à nous contacter).

Notre volonté est surtout de faire naître une prise de conscience. Nous présentons tous la grammaire et les faits linguistiques de différentes façons. Réfléchir sur le sujet nous a permis de constater que,  en tant qu’apprenant et par conséquent en tant qu’enseignant,  nous avons un profil majoritaire (même si on n’est rarement ou tout l’un ou tout l’autre). Par conséquent, nous présentons naturellement des activités correspondant à notre profil.

En tant qu’enseignant, nous devons nous efforcer de diversifier nos activités et nos approches pour toucher plus efficacement tous nos élèves.

Cependant, pour bien apprendre, on ne doit pas toujours apprendre selon son profil car il faut également développer des stratégies pour s’adapter. Il faut par conséquent aller parfois contre sa nature. De nombreux autres paramètres joueront alors un rôle important : l’encouragement, le soutien, l’affectif….

 

Virginie BARADAT / Jean-Philippe SAINTIS

 

Télécharger les ressources associées à l'article