Utilisation des calculatrices à compter du 1er janvier 2018

Utilisation des calculatrices électroniques aux examens et concours de l’enseignement scolaire et aux DCG, DSCG,DEC et BTS (épreuves ponctuelles) à compter du 1er janvier 2018.

 

Cette utilisation est définie par la circulaire n° 2015-178 du 1er octobre 2015 (BO n°42 du 12 novembre 2015) qui reprend et étend aux examens de l’enseignement supérieur précités la note de service n°2015-056 du 17 mars 2015 qui ne concernait que les examens et concours de l’enseignement secondaire.  

Les candidats devront se présenter avec une calculatrice non programmable sans mémoire alphanumérique ou avec une calculatrice avec mémoire alphanumérique et/ou écran graphique qui dispose d’une fonctionnalité « mode examen » répondant à différentes spécificités (…).

 

Si l’épreuve autorise l’utilisation d’une calculatrice, « le « mode examen » ne devra être activé par le candidat, pour toute la durée de l'épreuve, que sur instruction du surveillant de salle. »

 

→ L’usage d’une calculatrice avec mémoire alphanumérique ne comportant pas une fonctionnalité « mode examen » ou étant en mode examen (diode allumée) à l’entrée dans la salle d’examen est donc interdit.

→ Les calculatrices avec mémoire alphanumérique non en mode examen à l’entrée dans la salle devront être mises en mode examen (diodes allumées) sur instruction du surveillant.

→ Le surveillant vérifiera donc, avant distribution des sujets, que les diodes des calculatrices sont éteintes et, après avoir donné ordre de passer en mode examen, que les diodes sont allumées.

 

Le texte prévoit que tous les personnels appelés à participer aux tâches de surveillance des épreuves, et bien sûr les candidats, soient informés de ces modalités par les chefs de centre.

 

Les élèves de terminale doivent l’être aussi, par leurs professeurs, dès le début de cette année scolaire.

Cette nouvelle règlementation gagnera à être appliquée lors des bacs blancs et des devoirs bilans effectués en cours d’année de sorte que les élèves s’habituent à ne pas avoir accès, pendant les évaluations écrites, aux contenus (formules, programmes informatiques) qu’ils auraient préalablement entrés en mémoire et adaptent en conséquence leur travail de préparation à l’examen.

Des informations techniques pour le passage en mode examen.

Étiquettes : promo_sinformer lycee actu