Recherche et formation : La trace manuscrite au collège

Résumé

Etudier l’impact des cahiers de cours, d’exercices et d’activités sur la compréhension par les élèves de ce qu’est l’activité mathématique.
- Analyse des cahiers et de leur gestion.
- Questionnaire entretien avec les élèves.
- Statuts et fonctions des traces écrites.

Constat : à la lecture des cahiers de cours, d’activités et d’exercices, la nature du travail que l’on attend d’un élève en mathématique n’y apparaît pas.

Une question : ces diverses traces écrites et manuscrites qui résultent des divers travaux en mathématiques (en classe et hors la classe), permettent-elles aux élèves d’avoir une représentation correcte de ce qu’est l’activité mathématique ? Quelles influences ont-elles sur l’apprentissage ?

Une hypothèse : les traces écrites telles qu’on les rencontre, le plus souvent, renforcent la compréhension d’îlots mathématiques dans l’étude d’un sujet, mais n’aident pas à comprendre les relations entre ces îlots et le fonctionnement de la notion étudiée. Elle ne constitue donc pas un outil de travail efficace pour les élèves.

Priorités nationales et académiques : ce phénomène est de nature à accentuer les difficultés que rencontrent les élèves dans l’apprentissage des mathématiques. Il importe donc de travailler sur ce que pourraient être des traces écrites qui rendent compte de l’activité mathématique qui sans cesse met en relation, les problèmes, les techniques et les résultats théoriques qui fondent ces techniques.