Singing can facilitate foreign language learning

Mardi 2 avril 2019 - 21:00

Auteurs de l’article:  Karen M. Ludke, Fernanda Ferreira, Katie Overy
Année de publication : 2014

 

Problématisation

La chanson peut-elle faciliter l’apprentissage d’une langue étrangère ?

Accroche 

Synthèse de l’article: 
L’importance de varier les types de documents utilisés pour l’apprentissage d’une langue étrangère est indéniable. Il s’agit non seulement de travailler les différentes activités langagières mais aussi que l’élève ne s’ennuie pas. Cet article nous présente une expérience menée permettant d’étudier l’intérêt des chansons pour l’apprentissage et la mémorisation d’une langue étrangère. La langue étrangère choisie est le hongrois car elle est assez éloignée syntaxiquement et phonétiquement de l’anglais qui est la langue maternelle des participants. Les participants (adultes) sont divisés en trois groupes de 20. Les trois groupes sont extrêmement similaires (moyenne d’âge, genre, aucune connaissance précédente du hongrois).
L’expérience consiste à faire écouter à chaque groupe 20 phrases en hongrois et la leur faire répéter, le tout sur une durée de 15 minutes. La phrase est d’abord entendue en anglais, puis deux fois en hongrois. Puis, après une pause de 8 secondes, les participants doivent la répéter à voix haute. Un groupe entend les phrases parlées, un autre groupe les entend parlées en rythme et le dernier groupe les entend chantées. Au niveau de l’environnement, tout a été mis en place pour que rien n’altère les résultats de l’expérience. Il s’agit de phrases relativement courtes, identiques pour chaque groupe.
Suite à cela, les participants doivent réaliser plusieurs exercices: 

  • un QCM de vocabulaire hongrois avant et après l’expérience afin de déterminer si il y a eu une évolution. 
  • un test de production en hongrois où les participants entendent 20 phrases en anglais et doivent se souvenir et dire la phrase en anglais. Ils doivent parler normalement, même ceux qui ont entendu les phrases rythmées ou en chanson. 
  • un test de mémoire de l’anglais: il s’agit de la même chose que le test de production en hongrois mais cette fois-ci du hongrois vers l’anglais. 
  • un test de « reconnaissance » du hongrois dans lequel 20 phrases en hongrois sont entendues. 10 sont correctes et 10 sont fausses car deux syllabes très proches ont été inversées. Les participants doivent dire si la phrase est correcte ou non.

Enfin, le dernier exercice est une courte conversation dans laquelle les participants doivent répondre en réutilisant les termes hongrois entendus.
Les résultats ont montré que les personnes ayant appris les termes par le biais de la chanson sont celles qui obtiennent les meilleurs résultats. Ceci démontre que parmi les trois conditions d’apprentissages, la chanson s’avère être plus efficace dans la mémorisation des termes. Même si l’étude est beaucoup plus propice à la mémorisation des termes plutôt qu’à l’apprentissage de la langue, il est montré que par le biais des exercices, notamment le dernier exercice, les participants font preuve de compréhension et d’adaptation. La partie discussion est un moyen d’accès au sens.

Référence exacte de l’article (norme APA): Ludke, K., Ferreira, F., Overy K. (2013). Singing can facilitate foreign language learning. Memory & Cognition, 42 (1),  41-52. DOI: 10.3758/s13421-013-0342-5

Noms, prénoms des rédacteurs de la fiche: Dorine Dumaine, Audrey Boyer, Adonisse Vaute


Commentaires

L’article est court et aéré, juste une dizaine de pages. Il y a des tableaux et des graphiques qui peuvent aider à la représentation des résultats menés par l’étude. La méthode présentée est plutôt ludique.

Cet article est en anglais ce qui limite les enseignants non anglophones à sa lecture. Toutefois, même si l’article n’est pas compliqué à comprendre sur le fond, il y a tout de même un certain vocabulaire technique. La méthode présentée s’adresse à des débutants et donc moins autonomes dans l’apprentissage de la langue. Elle ne s’inscrit pas dans une démarche actionnelle. Aussi, l’étude insiste plus sur la mémorisation du vocabulaire que la langue en elle-même. (Et ne s’inscrit pas non plus sur la durée)


Intérêt pour la formation des enseignants

C’est une méthode qui peut s’avérer intéressante et efficace dans les classes de Cycles 2 ou 3 ou pour les classes/élèves ayant du mal à apprendre du vocabulaire. C’est un exercice qui peut être ludique autant pour l’enseignant, que pour les apprenants. Néanmoins, il s’agit d’un exercice long et qu’ilqui n’est efficace que pour retenir du vocabulaire simple, des phrases simples et courtes. L’exercice présenté peut être une alternative pour faire apprendre du vocabulaire de manière ludique et sans trop d’efforts.

Lien vers l’article ou titre exact du PDF: Singing_can_facilitate_foreign_language_learning

 

Étiquettes : recherche