Prosodie de la chaîne parlée 1/6

Nous avions travaillé jusqu'à présent sur des mots isolés, en évoquant les paires minimales et les mots transparents. Nous allons, dans cette série, nous placer au niveau supra-segmental pour travailler sur les caractéristiques prosodiques de la chaîne parlée.

Image
connected speech
Pronunciation as Listening TESOL part 2_0001 - Lecture delivered by Mark Hancock at TESOL Spain, Bilbao, March 2012

 

Nous nous proposons, dans cet article, de commencer à vous donner quelques notions et supports pour entamer la réflexion.

Les 5 articles à venir détailleront un phénomène de fast connected speech et proposeront une activité interactive à faire en dehors de la classe.

Qu'est-ce que le "fast connected speech" ?

Arrêtons-nous un instant sur la définition donnée par David Crystal (1980, p.81) : A term used by linguists to refer to spoken language when analysed as a continuous sequence, as in normal utterances and conversations. Its significance lies in the contrast implied with studies of linguistic units seen in isolation, such as an individual sound, word or phrase, which were the subject matter of traditional linguistic enquiry. It is now realized that important changes happen to these units when they are used in connected speech, as demonstrated by such processes as assimilation and elision, e.g. and becoming /n/ in such phrases as boys and girls.

Cette série d'articles portera donc sur ces "important changes" que subissent les unités lexicales dans la chaîne parlée. Il est donc nécessaire de prendre en compte ces phénomènes dans la formation de nos élèves à la production orale, mais aussi à la compréhension de l'oral.

Nous vous proposons de visionner ces deux vidéos qui vous permettront de vous familiariser avec quelques-uns de ces phénomènes.

Connected Speech: Assimilation, Elision & Intrusion

 

Aborder l'activité de compréhension orale

Ari Bouaniche, IA-IPR d'Anglais de l'académie de Toulouse, vous propose de (re)voir la vidéo qu'il a consacrée à la compréhension orale et dans laquelle il détaille les phénomènes de fast connected speech qui doivent être pris en compte dans le travail de compréhension de l'oral.

 

Comment commencer en classe ?

Le British Council nous donne une première piste : 

Une façon d'attirer l'attention des apprenants sur les différents aspects de la prosodie est de choisir un texte qui peut être lu à haute voix - par exemple un discours célèbre - et de demander aux apprenants de marquer les endroits où, selon eux, se produisent les pauses, l'accentuation principale, les liaisons et les changements d'intonation. Ils peuvent ensuite s'entraîner à le lire à haute voix.

D'autres parts, Rachel Roberts, du site elt-resourceful.com, nous propose dans son article Helping students with connected speech quelques activités :

  • Une bonne activité pour faire réfléchir les apprenants sur la prosodie de la chaîne parlée et les formes faibles est de dicter une partie seulement de certaines phrases. Par exemple : /ˈjʊvbɪn/. Après que les élèves ont écrit ces phrases du mieux qu'ils peuvent (cette activité ne sera pas forcément très académique), vous dictez la phrase complète, dans ce cas-ci : "You've been to London."
  • Après avoir fait une activité d'écoute, essayez de faire une dictée où vous distribuez le script de l'enregistrement, avec des morceaux de 2-3 mots manquants. Ceux-ci doivent inclure certains aspects du travail mené sur la prosodie de la chaîne parlée. Les élèves doivent compléter les trous, ce qui les aidera à développer leurs compétences en décodage.
  • Mark Hancock propose d'excellentes activités dans l'ouvrage Pronunciation Games et sur le site site HancockMacDonald. J'aime particulièrement The Word Blender, un jeu au niveau A2/B1 qui commence à aider les élèves à identifier certaines des caractéristiques de la chaîne parlée.

Enfin, James Dean Brown (University of Hawai'i at Manoa) nous donne sur cette page quelques exemples de formes réduites enseignées à ses étudiants.

Voilà donc de quoi se mettre en appétit jusqu'à la semaine prochaine où nous parlerons des formes fortes et des formes faibles.

Article suivant : Prosodie de la chaîne parlée 2/6