Aptitude Attitude and Motivation as predictors of foreign language learning

Samedi 9 mars 2019 - 15:30

Aptitude Attitude and Motivation as predictors of foreign language learning.
Michael Sturgeon - Février 2017
L'aptitude, l'attitude et la motivation : dans quelle mesure peuvent-ils prédire l'apprentissage des langues étrangères ?

 

 

Problématisation

Quel est le lien entre motivation et sentiment d’auto-efficacité chez les élèves ?
De nos jours, les enseignants et les éducateurs sont parfaitement conscient de la nécessité d’adapter les enseignements et les méthodes qui en découlent à chaque individu afin de garantir le succès des apprenants de manière générale. En effet, selon sa personnalité et tout ce qui a conduit à faire de lui ce qu’il est, un élève développe des stratégies d’apprentissage qui lui sont propres et qui font sens pour lui, transférables à tous les domaines qu’il est susceptible d’étudier. Par conséquent, ce qui marche pour lui ne peut pas être généralisé à tous les apprenants. 
En prenant appui sur un grand nombre de travaux fondateurs en psychologie des apprentissages (appliquée aux langues étrangères), l’auteur souligne la nécessité de prendre en considération l’auto-efficacité comme facteur de motivation. L’auto-efficacité est définie comme étant la croyance d’un individu en ses capacités à réaliser une tâche, à atteindre un but. Si l’on en croit les études mentionnées dans l’article, plus l’apprenant est convaincu qu’il est capable d’apprendre, plus il se sent à l’aise avec les productions qu’il met en œuvre pour réaliser les tâches ou atteindre les objectifs. Par conséquent, il sera davantage en mesure d’apprendre et d’assimiler rapidement les connaissances et de développer des compétences. De plus, et ce point est particulièrement intéressant pour l’enseignement des langues étrangères, un élève qui possède un sentiment fort d’auto-efficacité sera plus enclin à utiliser la L2, quel que soit son degré de maîtrise de cette dernière, pour prendre la parole devant un auditoire, parce qu’il accorde peu d’importance aux erreurs qu’il pourrait éventuellement faire. A l’inverse, un apprenant qui a un sentiment d’auto-efficacité faible, aura tout simplement peur de prendre la parole, de faire des erreurs, de ne pas avoir un accent suffisamment bon.
Sturgeon insiste également sur la primauté de la motivation dans l’apprentissage des langues vivantes. Divisée en deux catégories, un équilibre se doit d’être trouvé entre la motivation extrinsèque, qui se concentre plus sur les résultats, et la motivation intrinsèque qui engage l’individu dans l’activité pour le seul intérêt de cette dernière. L’équilibre entre les deux est étroit mais nécessaire. Les deux types de motivations sont essentiels. La motivation extrinsèque est considérée comme un comportement inhérent à l’être humain, qui cherche en permanence des récompenses extérieures pour gratifier ses entreprises. En revanche, la motivation extrinsèque, parce qu’elle est humaine, ne doit pas être privilégié au détriment de la motivation intrinsèque, qui crée le sens d’une action ou d’un apprentissage. Sans cette dernière, les apprentissages perdraient toute leur authenticité. Un apprenant performant est par conséquent un apprenant qui est capable de puiser sa motivation au sein des apprentissages, et qui ne trouve pas sa récompense dans la matérialité d’un objet extérieur, mais dans les progrès plus abstraits qu’il fait, par exemple, en apprenant une langue étrangère. L’objectif principal de cet apprenant est de maîtriser la langue et de l’assimiler de manière à ce qu’elle lui appartienne presque autant que sa langue maternelle. L’attitude face à l’apprentissage est donc tout aussi importante, voire même plus importante, que les compétences pré-construites et acquises qui varient d’un individu à l’autre. En d’autres termes, un apprenant qui a une connaissance préalable de la langue qu’il étudie mais qui adopte une attitude négative au regard de l’approfondissement de ses connaissances et de ses compétences de ce langage n’apprendra pas nécessairement plus vite qu’un apprenant qui découvre la langue, mais qui a une attitude positive et donc fructueuse face à l’apprentissage. L’article souligne également l’importance de l’anxiété au sein de la classe, paramètre qui doit absolument être évalué et pris en considération par les enseignants en ce qu’il peut grandement altérer la motivation des élèves et donc la qualité des apprentissages : l’objectif de l’enseignant devrait impérativement être de créer un environnement sécurisé dans lequel l’anxiété n’a pas lieu d’être.

Référence exacte de l'article (norme APA)

Sturgeon, M. (February 2017). Aptitude Attitude and Motivation as predictors of foreign language learning. Lee University. DOI: 10.13140/RG.2.2.15457.10085
Lola Rougé-Thomas

Intérêt de l'article

L’article met en lumière de nombreuses recherches qui se révèlent pertinentes pour les enseignants en quête de solution concernant d’éventuels problèmes de motivation au sein de la classe.
Même s’il met en lumière des recherches qui se révèlent essentielles pour tout enseignant ou formateur, il s’agit avant tout d’une revue de littérature, parfois complexe à lire. Par conséquent, cet article énumère simplement les travaux et termine sur une constatation qui réclame de plus amples recherches dans le domaine, laissant ainsi le lecteur sur sa faim : les recherches n’ayant pas encore été effectuées pour mettre en liens les résultats, beaucoup de questions levées dans l’article restent en suspens.
Cet article est très intéressant puisqu’il s’agit d’une revue de littérature permettant de mieux circonscrire les concepts d’aptitude, attitude et motivation (sans oublier la notion d’auto-efficacité). Il souligne le fait que l’enseignement et l’apprentissage ne sont pas uniquement une affaire de « capacité » ou « d’aptitude », mais sont intimement liés à la motivation, à l’implication des élèves ainsi qu’à l’opinion qu’ils ont d’eux-mêmes et de leur capacité à apprendre.
 
Lien vers l'article :  https://www.researchgate.net/publication/311669307_Aptitude_Attitude_and_Motivation_as_Predictors_of_Foreign_Language_Learning 

Étiquettes : recherche