Travailler avec les séries turques pour étudier les enjeux géopolitiques

A partir des bande-annonce de la série Atiye ou The Gift et d'une carte narrative (storymap) sur les séries turques, les élèves s'interrogent sur ces objets  pour définir l’histoire, la géographie, la science politique et la géopolitique.

Niveau : Première - enseignement de spécialité HGGSP

Thèmes du programme :
    • 1ère Introduction de la spécialité Histoire-Géographie-Sciences politiques-Géopolitique
    • 1ère Thème 5 de la spécialité Etats & religions : Axe 2 – La Laïcité en Turquie : l’abolition du califat en 1924 par Mustapha Kémal ;

Objectifs notionnels :  Etat, Religion, laïcité ; une réflexion épistémologique sur histoire, Géographie, Sciences politiques, Géopolitique

 Compétences :
    • Analyser, interroger,  adopter une démarche réflexive ;
    • Se documenter (article de presse en ligne ;
    • Travailler de manière autonome (activité possible en distanciel) ;
    • Procéder à l’analyse critique d’un document audiovisuel ;
    • Identifier et évaluer les ressources pertinentes en histoire-géographie ;

Présentation de la série : Atiye ou The Gift, série turque de Nuran Evren , une saison, diffusée en décembre 2019 sur Netflix ;

Documents et outils mobilisés :
Logiciel en ligne Storymap : https://storymap.knightlab.com/ ;

Description des activités des élèves :
    a) Pour introduire la spécialité en 1ère :
A partir de la storymap et de la bande annonce d'Atiye, prélever les informations pour répondre aux questions suivantes :
1. En quoi les séries turques sont-elles un objet économique ?
2. En quoi les séries turques sont-elles un objet géographique ?
3. En quoi les séries turques sont-elles un objet historique ?
4. En quoi les séries turques sont-elles un objet politique ?
5. En quoi les séries turques sont-elles un enjeu géopolitique ?
6. Compléter le croquis Les séries tv turques, un enjeu géopolitique.

b. Pour conclure sur l'Axe 2 du thème 5 de la spécialité - 1ère :
En quoi la politique d'Erdogan vis à vis des séries turques remet-elle en cause les principes hérités de Mustapha Kémal ?

Evaluation :
1) Regarder attentivement, plan par plan, la bande annonce de la série TV Le protecteur d’Istanbul et relever les références à :
- la vie quotidienne ;
- l’histoire d’Istanbul et de la Turquie ;
- des coutumes ancestrales ;
- la religion ;
- l’émancipation des femmes ;
- l’appartenance de la Turquie au monde arabo-musulman ;
- l’intégration dans la mondialisation (modernité);

2) A partir de ces éléments, de la bande annonce de et de vos connaissances, vous répondrez à la question : En quoi les séries TV turques sont-elles un enjeu historique, géographique, de sciences politiques et de géopolitique ?

2bis) – sur l’Axe 2 de Etats et religions : En quoi la Turquie incarne-t-elle les principes de Mustapha Kémal ?

Le protecteur d’Istanbul – synopsis - : Hakan, jeune vendeur travaillant dans une boutique d’antiquités à Istanbul avec son père adoptif, reçoit un jour la visite d’une cliente à la recherche d’un talisman. Après avoir mis la main sur l’objet convoité, le jeune homme découvre être l’élu, un être chargé de protéger sa ville de forces démoniaques.

 

 

Production :

 

 

Croquis :

Le fond de carte téléchargeable en version modifiable

Le corrigé en téléchargement

 

Image
CARTE SÉRIES TURQUES

 

 

Bibliographie/sitographie :
« La Turquie menace d’interdire la diffusion de la série “Love 101”, accusée de “propagande homosexuelle”, Courrier international, le 14/04/2020 ;
N.Rouiaï, « Séries télévisées turques : une évolution politique et religieuse », Carto, janvier-février 2020, n°57 ;
 « Les séries turques face à la crise », Arté, 24.01.2019 ;
Mina Saïdi-Sharouz, « Le rôle des séries télévisées turques dans la circulation des modèles urbains et des modes d’habiter en Iran », Echogéo, septembre 2018 ;
Alex Marshall, “Can Netflix Take Turkey’s TV Dramas to the World?”, New York Times, Dec. 27, 2018;
Marc Etcheverry, « «Netflix contre le censeur turc», nouvelle série à suspense? », rfi, le 28/06/2018 ;
AFP, « Des séries turques déprogrammées, symptôme des tensions entre Ankara et Ryad », L’express, le 07/03/2018 ;
Reyhan Atay, « L’âge d’or des séries turques dans le monde », Le Figaro, 8.02.2018 ;
Serdar Korucu «  À la télévision turque, un sultan de propagande », Courrier international, le 05.02.2018 ;
Yaroslav Trofimov, “Turkey Flexes Muscles as Soft Power Melts Away”, New York Times, 15.03.2018 ;
Martine Delahaye, « Le président Erdogan s’appuie sur les feuilletons télévisés pour promouvoir une identité néo-ottomane », Le Monde, le 8.05.2017 ;
Julien Paris,  « Succès et déboires des séries télévisées turques à l'international. Une influence remise en question », Hérodote 2013/1 (n°148), page 156-170 ;