Modification des modalités d'attribution du DNB et de l'épreuve d'histoire-géographie

 

Le diplôme national du brevet évalue les connaissances et les compétences acquises à la fin du collège par tous les élèves. L’arrêté du 27/11/2017 publié dans le journal officiel du 29/11/2017 en modifie les modalités d'attribution.

 

À partir de la session 2018, un équilibre différent des points entre l’évaluation du socle commun de connaissances, de compétences et de culture (contrôle continu) et les épreuves finales est introduit. Celles-ci sont différenciées en quatre épreuves écrites par discipline et une épreuve orale.

 

Attribution du Diplôme National du Brevet.

 

L’évaluation du socle Commun des connaissances, des compétences et de Culture se fait sur 400 points. A la fin de cette année, l’ensemble des professeurs évalue les acquis des élèves prévus par le socle pour huit composantes. Chaque niveau de maîtrise correspond à un nombre de points : insuffisant 10 points, fragile 25 points, satisfaisant 40 points, très bonne maîtrise 50 points.

 

Les enseignements facultatifs sur 20 points sont en option (latin, grec, langue régionale…).

 

Les épreuves finales, sur 400 points, sont au nombre de cinq :

*Français sur 100 points ;

*Mathématiques sur 100 points ;

*Histoire-géographie-enseignement moral et civique sur 50 points ;

*Sciences (Physique Chimie-Sciences et vie de la Terre et technologie) sur 50 points ;

*Oral soit d’Histoire des arts, dans le cadre d’un EPI ou dans le cadre des parcours éducatifs sur 100 points.

 

Ainsi l’élève est reçu s’il obtient 400 sur 800 points. Avec plus de 480 points, il obtient la mention assez bien, 560 la mention bien et 640 la mention très bien.

 

Epreuve d’histoire géographie enseignement moral et civique.

 

L’épreuve est à présent d’une durée de deux heures.

Comme le précise le BOEN n°14 du 8 avril 2016, « L'épreuve d’histoire géographie enseignement moral et civique a pour but d'évaluer, en fin de scolarité au collège, les connaissances et compétences attendues en fin de cycle 4, qui croisent les domaines 1 « Les langages pour penser et communiquer », 2 « Les méthodes et outils pour apprendre », 3 « La formation de la personne et du citoyen » et 5 « Les représentations du monde et l'activité humaine » du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

Les acquis à évaluer se réfèrent au niveau de compétences attendu en fin de cycle 4, soit au moins le niveau 3 de l'échelle de référence, conformément aux dispositions de l'article D.122-3 du code de l'éducation.

En relation avec les compétences du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, et les programmes d'histoire et géographie et d'enseignement moral et civique, l'épreuve est construite afin d'évaluer l'aptitude du candidat :
- à maîtriser des connaissances fondamentales, prévues par les programmes d'histoire et géographie et d'enseignement moral et civique et à mobiliser des repères spatiaux ou temporels;
- à analyser et comprendre des documents en utilisant les raisonnements et les méthodes en usage pour ces disciplines ;
- à pratiquer différents langages (textuel, iconographique, cartographique, graphique) pour raisonner, argumenter et communiquer ;
- à répondre aux questions posées ou aux consignes ;
- à rédiger un développement construit en réponse à une des questions d'histoire ou de géographie. Ce développement prendra la forme d'un texte structuré, d'une longueur adaptée au traitement de la question ;
- à mobiliser des compétences relevant de l'enseignement moral et civique pour exercer son jugement à partir d'une question ».

 

 

Ainsi trois parties distinctes demeurent. Les deux premières sont sur 20 points chacune, la troisième sur 10 points.

 

La première épreuve vise à évaluer la compétence Analyser et comprendre des documents (20 points). Un ou deux documents peuvent être donnés à l’analyse. La rédaction des questions peut s’appuyer sur les verbes de capacité. Les réponses sont le plus souvent courtes. En guise de réponse, des repères peuvent être mobilisés.

 

-L'exercice porte sur un corpus d'un à deux documents ayant trait aux programmes d'histoire ou de géographie et, pour certains d'entre eux, aux programmes de français, d'histoire ou de géographie. L'exercice vise à évaluer la capacité du candidat à analyser et comprendre des documents en utilisant les raisonnements et les méthodes de l'histoire ou de la géographie, à maîtriser des connaissances fondamentales prévues par le programme d'histoire et géographie.

- Les questions, consignes et exercices proposés ont pour objectif de guider le candidat pour vérifier sa capacité à identifier ces documents, à en dégager le sens, à en prélever des informations, et, le cas échéant, à porter sur ces documents un regard critique en indiquant leur intérêt ou leurs limites.

BOEN n°14 du 8 avril 2016

 

D’après le BOEN spécial n°11 du 26 novembre 2015,
- Comprendre le sens général d’un document.
- Identifier le document et son point de vue particulier.
- Extraire des informations pertinentes pour répondre à une question portant sur un document ou plusieurs documents, les classer, les hiérarchiser.
- Confronter un document à ce qu’on peut connaitre par ailleurs du sujet étudié.
- Utiliser ses connaissances pour expliciter, expliquer le document et exercer son esprit critique.

 

La seconde épreuve vise à évaluer la compétence Maîtriser différents langages pour raisonner et se repérer (20 points). Deux exercices sont proposés. Une question invite à pratiquer un autre langage (croquis, schéma, frise chronologique). Les repères attendus sont ceux de la classe de troisième.

 

 

 

Un développement construit, sous la forme d'un texte structuré et de longueur adaptée, répond à une question d'histoire ou de géographie. Éventuellement, un exercice met en jeu un autre langage (croquis, schéma, frise chronologique).

BOEN n°14 du 8 avril 2016

 

 

D’après le BOEN spécial n°11 du 26 novembre 2015,

Pratiquer différents langages en histoire
- Écrire pour construire sa pensée et son savoir, pour argumenter.
- Connaître les caractéristiques des récits historiques et des descriptions employées en histoire.
- S’approprier et utiliser un lexique spécifique en contexte.
- Se repérer dans le temps : construire des repères historiques
- Situer un fait dans une époque ou une période donnée.
- Ordonner des faits les uns par rapport aux autres.
- Mettre en relation des faits d’une époque ou d’une période donnée.
- Identifier des continuités et des ruptures chronologiques pour s’approprier la périodisation de l’histoire et pratiquer de conscients allers retours au sein de la chronologie.

 

 

La troisième épreuve a pour objectif de Mobiliser des compétences relevant de l’Enseignement moral et civique (10 POINTS).

Une problématique d'enseignement moral et civique est posée à partir d'une situation pratique.
Le candidat répond à une ou plusieurs questions qui, éventuellement, s'appuient sur un ou deux documents.

BO n°14 du 8 avril 2016

 

Les questions appellent le plus souvent des réponses courtes. Des questions à choix multiples restent possibles. Une réponse développée est demandée. Les sujets porteront sur l’ensemble du cycle 4 autour de situations pratiques.

 

 

Des sujets zéro seront très prochainement mis en ligne sur le site EDUSCOL. Ils permettront de vous guider dans la préparation des entraînements des élèves dans le cadre des brevets blancs. De même le site académique sera enrichi de nouvelles propositions de mise en œuvre. Enfin nous rappelons l’existence d’un stage du plan académique intitulé EVALUATION et SUIVI DES ACQUIS au DNB : réfléchir et mutualiser autour des nouvelles modalités d'évaluation.

 

Nous rappelons que les fiches Eduscol permettant d'évaluer les acquis du socle commun en histoire et géographie sont maintenant en ligne à l'adresse :

http://eduscol.education.fr/cid114859/evaluation-socle-histoire-geographie.html


Au total, les modifications du contenu des épreuves sont mineures. L’inspection pédagogique régionale d’histoire-géographie-enseignement moral et civique se tient toutefois à votre disposition pour répondre aux questions que vous pourriez vous poser.

Actualités en continu

Vérifier et tester un savoir-faire en utilisant un tableur collaboratif : interaction et feed-back personnalisés

Il s’agit de vérifier que les élèves se sont appropriés et sont capables d’appliquer la méthodologie du développement construit qu’ils ont élaborée pendant les séances précédentes. Pour ce faire, ils ont un développement construit à rédiger sur une...En savoir plus

CartExos : une ressource pour proposer des exercices avec une autocorrection différenciée

Le site CartExos est un projet mené par plusieurs professeurs à travers la France. Son objectif est de proposer des fiches d'exercices, ainsi que leur correction en vidéo, augmentée par des "coups de pouce" et aide. Les élèves peuvent faire les...En savoir plus

Le journal d'apprentissage numérique : s’interroger sur ses pratiques d’apprentissage et remobiliser ce qui a été vu en classe

Les élèves répondent tous les soirs à un questionnaire déposé sur le cahier de texte numérique. Ce questionnaire est composé de trois questions. Les deux premières sont des questions sur les réussites des élèves. Elles portent sur ce qui a été vu en...En savoir plus

Prolonger le travail hors classe avec le numérique avec le site WebPédago

WebPédago est une plateforme de partage de documents, mais ne partage pas vos données ! Les serveurs sont installés en France. Aucune donnée élève n'est stockée. Le service est gratuit et sans publicité. La démarche à suivre : Créer un cours ou un...En savoir plus

Outils et démarches pour accompagner le travail en dehors de la classe avec le numérique

Le travail personnel de l’élève se déroule en classe mais également en dehors, généralement par des exercices ou des leçons à apprendre. Avec le dispositif « devoir faits », ce temps d’apprentissage se déroule au sein de l’établissement. Mais au-...En savoir plus
  •  
  • 1 sur 15