Etudier les transformations de la guerre avec la mini-série Guerre et Paix

Au cours de cette séance d’approfondissement, les élèves mettent en perspective des extraits de la série Guerre et Paix (BBC - 2016) à l’aide d’un dossier documentaire et des connaissances acquises lors des séances précédentes (par l’intermédiaire de l’enseignant et/ou de travaux d’élèves). Ils s’engagent dans une démarche réflexive, confrontant les idées de Carl von Clausewitz à la réalité des guerres napoléoniennes pour aboutir à un écrit de synthèse.

NIVEAU :

Terminale - enseignement de spécialité HGGSP

 

THEME DU PROGRAMME :

Thème 2 - Faire la guerre, faire la paix : formes de conflits et modes de résolution (jalon 1 : La guerre, « continuation de la politique par d’autres moyens » (Clausewitz) : de la guerre de 7 ans aux guerres napoléoniennes).

 

CAPACITÉS TRAVAILLÉES :

- contextualiser : mettre un évènement en perspective
- exploiter les notions et les concepts travaillés en classe, les interroger à l’aune d’un ensemble documentaire
- analyser, interroger, adopter une démarche réflexive : développer les capacités d’analyse et de réflexion en confrontant les points de vue, les approches…
- travailler en autonomie (possibilité d’assurer cette séance à distance à l'aide des ressources en ligne)

 

DOCUMENTS :

- Extraits (remontés) de l’épisode 5 de la série Guerre et Paix, produite par le BBC en 2016 (vidéo de 3’09, en accès restreint : exception pédagogique). Ces extraits illustrent la batille de Borodino (7 septembre 1812).
- La pensée de Clausewitz : schéma de synthèse (présenté et analysé plus tôt dans la séquence : cf. PJ).
- Storymap de contextualisation, réalisée sous Arcgis, enrichie d’illustrations à confronter aux extraits étudiés.
- Dossier documentaire, composé d’un témoignage de Clausewitz sur la bataille de Borodino (Moskova) illustrée dans les extraits de l’épisode 5 de la mini-série Guerre et paix, et des textes des déclarations lues au matin de la bataille, côté russe et côté français (l’extrait de la série s’ouvre, par ailleurs, sur la lecture de cette déclaration de Bonaparte).

LE DOSSIER DOCUMENTAIRE

 

LA MINI-SÉRIE GUERRE & PAIX

Guerre et Paix (War & Peace en V.O.) est une mini-série britannique en six parties, réalisée par Tom Harper (Peaky Blinders) et diffusée du 3 janvier 2016 au 7 février 2016 sur la chaîne BBC One. Cette même chaine avait déjà, en 1972, produit une série du même nom, avec Anthony Hopkins dans le rôle titre, étalée sur 20 épisodes.

Cette mini-série est adaptée du roman historique La guerre et la paix écrit par l'écrivain russe Léon Tolstoï (1828-1910), publié entre 1865 et 1869, qui se concentre sur l'histoire de la Russie (et, plus précisément, de l’aristocratie russe) à l'époque de Napoléon Ier.

Cette mini-série a été acclamée en Grande-Bretagne : regardée par plus de six millions, le Daily Mail affirme que « c’est tellement somptueux que même Napoléon serait impressionné ». Néanmoins, elle vise d’abord la juste adaptation du roman de Tolstoï, et doit la rigueur de sa reconstitution d’abord à l’important travail de documentation que fit le romancier pour construire son œuvre.

En Russie, certains critiques déplorent que l’œuvre de Tolstoï soit dépeinte dans un style trop proche de celui de la série Downton Abbey, dont on retrouve ici l'actrice britannique Lily James. Le magazine russe Afisha regrette que « le romantisme de Tolstoï a été transformé en un roman de Jane Austen ».

En Russie et en Lituanie, où la mini-série fut tournée, des tour-opérateurs proposent des séjours touristiques pour visiter les principaux lieux de tournage de Guerre & Paix version 2016.


 

 

INSCRIPTION DE LA SÉANCE DANS LA SÉQUENCE :

S’agissant d’une séance d’approfondissement, elle prend place après l’étude de la Guerre de Sept ans et des Guerres révolutionnaires et napoléoniennes au regard de la conception clausewitzienne de la guerre, conformément au programme. Au cours de la séance précédente, un rappel des grandes phases des guerres napoléoniennes a été réalisé (par l’enseignant, ou par les élèves dans le cadre d’exposés). La séance décrite ici sera donc rapidement introduite par quelques apports qui replaceront la bataille de Borodino (Moskova) dans le contexte plus large déjà connu des élèves.


CONTEXTUALISATION :

L’enseignant introduit la séance par quelques informations générales concernant la mini-série Guerre & Paix et les extraits (remontés) étudiés, ainsi que par une présentation de la Campagne de Russie et de la place qu’y occupa la bataille de Borodino.

Une storymap contenant les informations principales de contextualisation pourra servir de support à cette présentation.

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR ACCEDER A LA STORYMAP

 

ACTIVITÉ :

L’objectif de la séance est de permettre à l’élève, par la mobilisation des connaissances factuelles et conceptuelles acquises précédemment, de caractériser les guerres napoléoniennes, à l’aune du modèle de Carl Von Clausewitz. L'enseignant peut s'appuyer pour cela sur un schéma de synthèse proposé ci-dessous (téléchargement possible en cliquant dessus):

 

Parmi les problématiques qui pourront être retenues on peut proposer : les guerres napoléoniennes marquent-elles un recul de l’emprise du politique sur la guerre ? Témoignent-elles d’une « montée aux extrêmes » vers la « guerre absolue » pensée par Clausewitz ? Répondre à ces questions suppose des acquis, particulièrement quant à la Guerre de Sept ans, afin de permettre une réflexion comparative.

1 - Présentation de la séance et contextualisation des extraits étudiés (cf. storymap).
2 - Distribution des documents de complément.
3 - Projection des extraits (remontés) de l’épisode 5 de la mini-série Guerre & Paix, illustrant la bataille de Borodino. Les élèves prennent des notes (possiblement sous forme de tableau).

4 - Lecture des documents de complément
5 - Échanges en classe, pour répondre collectivement à la question (n° 2) de la fiche de documents.
6 - Les élèves répondent individuellement, en s’appuyant sur leurs notes et leurs cours, à la consigne finale (synthèse adoptant une démarche réflexive, de 15 à 20 lignes).
7 - Lecture de quelques synthèses et remédiations par l’enseignant (quelques pistes : l’armement, l’usage intensif de l’artillerie, le casus belli non nécessaire, le caractère de Napoléon, l’engagement des soldats et la place donné à la dimension « populaire », comme en témoignent certains passages des extraits comme des documents d’accompagnement, illustrent la « montée aux extrêmes » décrite par Clausewitz, et conduisent à ce que la guerre échappe au politique, d’où un bilan humain très important, et des moyens considérables engagés ; néanmoins les tactiques de guerre sont assez similaires à celles employées pour la Guerre de Sept ans, et le général russe définit sa stratégie en fonction de la volonté du tsar, chef politique.

PISTES D’ADAPTATION ET D’ÉVALUATION :

- Il est possible de proposer une analyse davantage axée sur la mise en scène, et les questions de représentation. Pour cela, on peut imaginer projeter la scène de l’escarmouche du film Barry Lyndon de Stanley Kubrick (illustrant la Guerre de sept ans), et proposer aux élèves une analyse comparative avec l’extrait de la série Guerre et Paix, toujours dans l’optique d’interroger du concept de « montée aux extrêmes » et de relâchement de l’emprise du politique sur la guerre, entre le milieu du XVIIIème siècle et le début du XIXème siècle. Parmi le questionnement qui peut être proposé à propos des extraits étudiés : comment la mise en scène appuie-t-elle l’extrême violence des combats ? (effets pyrotechniques, caméra à l’épaule, montage parfois haché, importance de la bande son et des bruitages, duels acharnés, etc.). Comment la mise en scène renforce-t-elle l’implication émotionnelle du spectateur ? (impression de caméra subjective, focalisation sur deux protagonistes qui sont les héros masculins du roman : Pierre et André, etc.).

- La production de l’écrit de synthèse peut donner lieu à une évaluation par les pairs en fin de séance, appuyée sur une grille d’évaluation ou une échelle descriptive proposée et distribuée par l’enseignant.


BIBLIOGRAPHIE / SITOGRAPHIE

- Carl von Clausewitz, La campagne de 1812 en Russie, traduction de M. Bégouën, 2005.

- Jacques Garnier, Borodino : sous les murs de Moscou, 7 septembre 1812, Saint-Cloud, Napoléon 1er, coll. « Collection Grandes batailles », 2007.

- Marie-Pierre Rey, L'Effroyable tragédie: Une nouvelle histoire de la campagne de Russie, Flammarion, 2012.

- « L'ombre de Guerre et paix flotte sur la Moskova », La Croix, en ligne (août 2009).

- Éric Albert, « Guerre et paix, meilleur programme du dimanche soir de la BBC », Le Monde, en ligne (janvier 2016).

- Pierre Sérisier, « War and Peace - Une adaptation soignée », blog Le monde des séries, en ligne (janvier 2016).

- « Latvia and Lithuania: the filming locations for War and Peace », The Telegraph, en ligne (janvier 2016).