Ouvre ta boîte ! - Bilan de la 1ère édition

Lundi 20 mai 2019 - 18:30

Le concours Ouvre ta boîte ! a mobilisé tout au long de l'année près de 300 élèves de 1ère STMG,

répartis en 82 équipes représentant 8 établissements. 4 autres lycées ont tenté l'expérience, mais

partis trop tard, n'ont pu atteindre l'arrivée cette année. Ce n'est que partie remise !


La finale était donc l'aboutissement d'un travail initié dès le mois de septembre pour certaines

équipes et rythmé par les différentes étapes d'une création d'entreprise : recherche de l'idée,

du nom, du logo, étude de marché, description des productions et/ou des services, évaluation

des ressources, identification des partenaires, définition des valeurs portées par l'entreprise,

choix du statut juridique, élaboration des supports de communication, de la stratégie, enfin

présentation du projet devant un groupe d'investisseurs.

 

Organisation de la finale

Projets présentés

Supports de communication du projet vainqueur

Accompagnement des professeurs

Intérêts du projet

Organisation de la finale


Chaque équipe devait remettre à la commission qui l'interrogeait (jouant ainsi le rôle des investisseurs fictifs)

un dossier complet détaillant tous les aspects de son projet de création d'entreprise virtuelle. Les membres du jury avaient également à disposition la synthèse de chaque projet (une page mettant notamment en avant les valeurs du projet et les raisons d'investir pour les investisseurs).

 

La prestation orale elle-même devait comporter les éléments suivants :

  • un pitch vidéo ou animé de 45 secondes à 1 minute pour faire découvrir l'idée ;
  • une présentation axée sur le business model et la création de valeur ;
  • un support de présentation dynamique en soutien de cette présentation.

La commission posait ses questions au fur et à mesure de la présentation, tout en veillant également à ce que les candidats puissent aller au bout de celle-ci.
Chaque équipe était évaluée à l’aide d’une grille mettant en avant plusieurs critères. creation_dentreprise_-_fiche_devaluation.pdf

 

A noter que le jury représentait dans sa composition la création d'entreprise et son accompagnement, l'Education nationale et l'Université, mais aussi le marketing, la gestion et la communication :

 

 

  • Paule Macrez, IA-IPR d'économie-gestion de l'académie de Toulouse, présidente du jury
  • Sandrine Marguet, IA-IPR d'économie-gestion de l'académie de Toulouse
  • Mathilde Bouterre, cofondatrice de l'agence de communication Food & Com (communication culinaire et éthique)
  • Laure Cau, expert-comptable et commissaire aux comptes (cabinet Cau)
  • Iman El Bekkali, consultante accélératrice de projet chez RBMG Consulting (agence conseil à la création d'entreprise)
  • Gaïa Jandelle, designer UX-UI, associée de la start-up Impulse Design (agence de design)
  • Clément Essig, en DUT Mesures physiques, représentant étudiant du Catalyseur (tierslieu et pré-incubateur)

 

Les dotations du concours, que l'équipe organisatrice avait résolument décidé d'orienter vers l'avenir professionnel des candidats, étaient exceptionnelles pour cette 1ère édition, tant en qualité qu'en originalité.


Lauréats (équipe du lycée Clément Marot de Cahors) :

 

  • 1 stage en communication et événementiel au sein de l'association Les Reizoteuses (réseau professionnel dédié aux femmes actives)
  • 1 stage en communication et marketing responsable, dans l'agence de communication Food & Com
  • 1 stage en gestion au sein du cabinet d'expertise-comptable Cau
  • 1 évaluation du projet et conseils par l'agence de communication Food & Com
  • 1 coaching design par l'agence Impulse Design
  • 1 coaching compétences et accompagnement des projets d'orientation individuels par l'association Les Reizoteuses

 

Finalistes (équipe du lycée Maréchal Lannes de Lectoure) :

 

  • 1 coaching design par l'agence Impulse Design
  • 1 coaching compétences et accompagnement des projets d'orientation individuels par l'association Les Reizoteuses

 

Projets présentés

 

Et voici donc les projets finalistes :

 

  • Co'Work, lycée Clément Marot (Cahors) 

Services à la personne (jardinage, cours particuliers...) exécutés par des étudiants dynamiques et volontaires, en échange d'une rémunération. Clients et jeunes seront mis en relation grâce à une application mobile et un site Internet.

 

  • Ouvre ta boîte, lycée Henri Matisse (Cugnaux)

Proposition d'abonnement mensuel pour recevoir une boîte mystère contenant un lot surprise, provenant de partenaires de l’entreprise (en échange de publicité), inscription sur internet

 

  • Distribiofood, lycée Clémence Royer (Fonsorbes)

Implantation de distributeurs automatiques proches des lieux de travail des CSP élevées, offre de produits sains, artisanaux, régionaux et bio

 

  • BERA Studio, lycée Maréchal Lannes (Lectoure)

Vente de tourne-disques neufs, modernisés et connectés, et de tourne-disques reconditionnés, grande collection de vinyles neufs et d’occasion, allant des années 1920 à nos jours (variété nationale et internationale)

 

  • Chelazar, lycée Antoine Bourdelle (Montauban)

Epicerie proposant des produits maghrébins

 

  • Fast Warn, lycée Toulouse-Lautrec (Toulouse)

Application pour prévenir d'un retard imprévu par l'envoi préprogrammé d'un message personnalisé sans toucher le téléphone (notamment en voiture)

 

  • Hindjanel, lycée Marie-Louise Dissard Françoise (Tournefeuille)

Concept où l'on suit une sorte de parcours, passant par un pôle coiffure, puis un pôle maquillage, puis un pôle de prêt à porter, enfin une boutique où l'on peut retrouver tous les produits de beauté qui ont été utilisés précédemment

 

  • Black Pearl, lycée Léon Blum (Villefranche-de-Lauragais)

Lieu proposant des activités ludiques multiples, avec escape game, salles de jeux et salle polyvalente pour soirée musicale

 

Pour en savoir plus : syntheses_de_projet.pdf

 

 

Supports de communication du projet vainqueur

 

Pitch du projet

Support de la présentation orale : diapo_cowork.pdf

Site web

Dossier complet du projet : dossier_cowork.pdf

 

Accompagnement des professeurs


Pour en arriver là et parvenir à faire aboutir cette aventure inter-établissements, un accompagnement des professeurs participants par l'équipe organisatrice a été mis en place. Il s'est notamment concrétisé par une newsletter apportant conseils et ressources tout au long du déroulement du projet.
Un compte Twitter Ouvre ta boîte a donné les actualités du concours lors des dernières semaines et a relayé les événements du jours de la finale.

 

L'an prochain, pour la deuxième édition, il est envisagé de compléter cet accompagnement par des rendez-vous réguliers dans le cadre de réunions virtuelles Via, ainsi qu'un groupe WhatsApp pour les questions urgentes. La pertinence d'un forum sur le site académique pourra être également évaluée.

 

Intérêts du projet


Rappelons brièvement pour finir les objectifs et avantages du projet Ouvre ta boîte !


Pour les élèves :

 

  • découverte des exigences de la création d'entreprise ;
  • approfondissement de la connaissance du monde économique et professionnel ;
  • développement de la créativité ;
  • mise en pratique des méthodes de recherche d'informations et de veille ;
  • développement de compétences numériques ;
  • rigueur dans les évaluations et les prévisions ;
  • développement des qualités d'argumentation, écrites et orales ;
  • initiation à la gestion de projet en mode collaboratif ;
  • aide à la construction du projet d'orientation, vers la spécialité de Terminale et le post-bac ;
  • expérience qui enrichit le CV.


Pour les professeurs et la série STMG :

 

  • possibilité de travailler en équipe avec les collègues de sciences de gestion, de management, d'économie-droit, de français, de documentation... ; 
  • renforcement du lien avec les professionnels (ex : conseils des équipes en cours de projet) ;
  • intégration au réseau animé par l'équipe organisatrice, échanges sur les disciplines et les outils numériques mobilisables ;
  • visibilité de la série STMG.

 

Enseignements de la 1ère édition

 

Au moment des bilans, il semble que les élèves comme les professeurs ont beaucoup apprécié l'expérience, notamment lorsque le projet a réellement constitué tout au long de l'année la situation de lancement du cours. Il ne vient donc pas se rajouter au cours, mais constitue son contexte et son support, sans requérir davantage de temps, bien au contraire étant donné l'engagement accru des élèves.

 

Si la complexité est certaine, avec un nombre d'étapes important, on peut constater que celles-ci suivent pour l'essentiel les programmes de Sciences de gestion et de Management.

L'étude de gestion pourra également bénéficier des progrès réalisés en matière de recherche documentaire ou d'argumentation écrite par exemple.


Le travail en mode projet, porteur de connaissances et de compétences, offre aux élèves une approche active, concrète et dynamique, source de motivation et propice au développement de l'autonomie.
Quant aux productions de supports de communication, elles permettent d'augmenter les compétences numériques et d'enrichir les futurs CV des élèves en la matière.

 

Le projet est enfin l'occasion de prendre un peu d'avance sur la classe de Terminale : difficile de réfléchir à une création d'entreprise sans évoquer l'étude de marché ou les formes juridiques par exemple !


En Première, tout ce qui donne des informations diverses (même éparses et rapidement effleurées) et suscite l'intérêt pour une orientation future, voire un métier, est bon à prendre et pourra être capitalisé par la suite.

 

Convaincus ? Alors en lice pour la deuxième édition du concours : inscription dès la fin du mois de juin !

 

 

Pour toute question : Renaud.Trotier@ac-toulouse.fr

 

 

Étiquettes : ouvre ta boite STMG 2018-2019