Travailler l'esprit critique, une progression entre la 6ème et la 4ème

Compte-rendu d'expérience

Documentaliste en collège de centre ville avec une population très mixte ( niveau social, origines, UPE2A, ULIS, SEGPA) et très connectée , l’éducation aux médias et à l’esprit critique s’est imposée comme une nécessité pour l’élaboration d’une culture commune et d’un savoir faire indispensable vis à vis du numérique notamment.

 

Travailler l'esprit critique en 6ème

J’ai à l’emploi du temps 1heure quinzaine avec tous les 6èmes de l’établissement ( générales et segpa) . Dans ce cadre, j’ai une progression sur les différents médias ( papier, radio, vidéo, internet ) avec à chaque fois en introduction un temps sur les pratiques personnelles et les représentations , une expérimentation ( soit au vidéoprojecteur clavier et souris sans fil , soit sous forme d’enquête en petits groupes sur ordinateur ) sur le fonctionnement du média en question et ses limites que nous commentons en groupe , et une analyse critique que nous élaborons ensemble en conclusion.

 

séance sur moteur de recherche ( librement inspiré de Claire Cassaigne):

  • Représentation, utilisation...
  • Petite vidéo sur le fonctionnement du moteur pour trouver le vocabulaire ( navigateur, moteur, adresse URL, mot clé…)
  • Test sur Google «  Google est il un être intelligent ? » avec des requêtes pour comprendre le classement des sites et ses enjeux, la notion de pertinence et de mots clés, de niveau de vulgarisation, et de fiabilité.
  • Conclusion sur le fait que c’est à l’internaute à faire preuve d’esprit critique.

Séance sur la typologie des sources et repères sur la fiabilité (Séance librement inspirée du travail d'Hélène Mulot)

  • Brainstorming sur usages (sur quels types de sites surfez-vous ? savez-vous ce qu’ils sont et leurs objectifs ? )
  • explication de la nature des sites ( de presse, institutionnel, collaboratif, personnel, d’entreprise, d’association, réseau social)
  • Classe scindée en 2 : groupe « Geek »et groupe « Nurde » avec des sites à visiter dont il faut deviner la nature en surfant, et les objectifs ( informer, vendre, partager une passion, émouvoir, partager des connaissances…)
  • Élaboration d’une cartographie des sources et réflexion sur le degré de fiabilité en fonction de la nature des sites.

Séance sur Youtube

En observant les pratiques des élèves, cela faisait plusieurs années que je réflechhissait à une séance sur Youtube. Cette séance mériterait d'être réinvestie dans une situation de recherche en science par exemple.

  • Représentation, utilisation…
  • Infographie sur les usages, chiffre d’affaire…
  • Vidéoprojection de l’interface en mode consultation et connecté chaîne : réflexion sur l’organisation du contenu et choix éditoriaux
  • Vidéo de Cyprien sur « le patron de Youtube » et analyse réflexion sur:
    • le modèle économique, la typologie du contenu ,les algorithmes et la popularité, la bulle informationnelle ( en devoir on peut donner à faire à la maison le nuage de mots clés de ses requêtes avec TAGUL )
    • la notion de droit d’auteur, de responsabilité
    • l’absence de notion de fiabilité et du coup des repères pour estimer la fiabilité d’une chaîne et d’une vidéo lors d’une recherche d’information ( auteur, références bibliographiques…)
  • Présentation de quelques chaînes de vulgarisation scientifique (cf. Le monde des ados de cette année) via la chaîne YouTube du CDI.

 

Séance sur le Fake et la fiabilité de l’information

  • Par groupe de deux, les élèves enquêtent sur des ressources numériques données et doivent répondre à des questions sur le fond, mais aussi sur leur analyse critique de l’information ( sa source, sa mise en forme, sa pertinence...) en réinvestissant les notions vues dans les séances antérieures.

-Le drame de Toulouse du Gorafi

-Le dahu

-Le tigre de Seine et Marne

-Le calamar géant radioactif

-Le complot du journal de Canal plus

  • Au vidéoprojecteur chaque groupe présente son enquête et son analyse critique
  • Mise en commun de « savoirs faire » pour vérifier la fiabilité d’une information, d’une image, d’une vidéo

 

Séquence analyse critique image de presse

Cette année, inspirée par un ancien concours du CLEMI sur la photo de presse ; j’ai eu envie de donner le choix du sujet de recherche aux élèves ( sujet d’actualité) pour qu’ils réalisent une production personnelle et fassent preuve d’esprit critique.

  • choix d’un événement d’actualité
  • recherche d’une image de presse représentative de l’événement
  • analyse critique d’image ( qui ou quoi, comment, quand, pourquoi)
  • recherche de l’événement dans PMB pour utiliser la presse du CDI
  • élaboration d’une légende documentée sur l’événement( QQQOCP )
  • Réalisation d’une image augmentée avec la légende et un lien vers un site de presse avec Thinglink ou Genially

 

 

Réinvestir ce travail sur l'esprit critique en 4ème

Après une progression EMI intensive en 6ème au CDI, je revois en général les élèves en 4ème dans le cadre d’une séance largement inspirée de Claire Cassaigne sur les caricatures. Cette séance peut se faire en partenariat avec le prof de lettres ou d’histoire géographie.

 

  • Brainstorming sur la caricature, son objectif, les conditions de son existence et de sa réussite, carte de la liberté de la presse dans le monde et réflexion.
  • Brainstorming sur ce qui fait rire
  • Diaporama avec différentes caricatures actualisées pour que les références culturelles permettent aux élèves de les comprendre, et fonctionnant sur différentes figures de style
  • Analyse au vidéoprojecteur, expression de son avis en justifiant
  • Puis, pioche d’un sujet de société au hasard ( les sujets peuvent être l’occasion de travailler leur rapport au média, à leurs usages du numérique, à la politique…) et d’une figure de style (Soldes / Vieillesse/ Adolescence/ Malbouffe/ Extrême droite /Daesh/ Politique d'accueil de la France / Snapchat /téléphone portable/Selfie/Rapports filles et garçons)
  • Les élèves réalisent en groupe des caricatures.

Celles-ci sont exposées, et un concours de la plus drôle, la plus corrosive, la mieux dessinée, ...peut être organisé.

 

Un prolongement est envisageable avec un collègue d’histoire géographie pour introduire, évaluer un chapitre du cours : expérimenté cette année sur le chapitre des grandes libertés en 4ème. Selection de caricature sur les différentes libertés individuelles et collectives sur un padlet, chaque élève devait en choisir une, l’analyser et réinvestir la séance précédente ; ceci dans le but de leur faire acquérir une culture critique.

 

Séquence sur Info et Intox ( prolongement indispensable de la 6ème)

  • Vérification lors d’un cours dialogué au vidéoprojecteur des notions vues en 6èmes et astuces : comment vérifier un site, une vidéo, une image .
  • Fiche exercice d’info/intox à vérifier en autonomie avec seulement le titre de l’information à vérifier et présentation au vidéoprojecteur de sa méthode de travail.
  • Exemples : Mikael Jackson est vivant / Un crocodile dans les égouts de Paris/les origines bretonnes de Beyoncé….

 

Séquence identité numérique : « I’m a youtubeur » (Librement inspirée de Mathilde Bernos)

Cette séance s’inscrit dans la continuité de l’éducation au numérique. Projet en langues vivantes pour travailler sur l’identité numérique et critiquer sa présence sur les réseaux sociaux.

 

  • Séance 1 : L’identité dans la vraie vie, vie publique et vie privée, les amitiés et les stratégies de hiérarchisation de son intimité.
  • Séance 2 : L’identité sur Internet : les traces, les frontières vie privée et vie publique à travers l’analyse de la vidéo du voyant en Belgique.
  • Séance 3 : réflexion sur la médiatisation de soi, élaboration d’un portrait vidéo complet : choix de la mise en scène.

 

Julie Athanase, professeure documentaliste, Collège Jean Moulin de Toulouse (31)

Partager