Note de lecture : "Oralité(s)" le dernier numéro d'InterCDI

Un conseil de lecture, par Jeanne Caubel, professeure documentaliste au Lycée Polyvalent Edmond Rostand - Collège Jean Monnet de Bagnères-de-Luchon

 

Le dernier numéro d'Inter-CDI  arrive à point nommé ! Nous y retrouvons quelques « vieilles » connaissances présentées l'année dernière lors des Journées de Formation Territoriales : Sylvie Plane, Cyril Delhay, le dossier du CLEMI de Bordeaux.

Le dossier coordonné par Raribah Gatti est présenté en deux parties : enseigner l'oral, mettre en œuvre l'EMI ; pratiquer l'oral, mettre en mots, mettre en scène faisant écho à deux missions des professeurs documentalistes.

Elles sont complétées par une liste de ressources  proposées par Sophie Dremeau, professeur-documentaliste à Orléans, qui m'ont fait écarquiller les yeux par sa richesse et me diriger vers la photocopieuse pour l'afficher en salle des profs !

A noter également, la bibliographie commentée de Violaine Beyron-Whittaker qui met en avant des fictions qui pourraient aider les élèves les « moins à l'aise » dans les activités scolaires de l'oral.

Image

 

Mon attention a été retenue par l'expérimentation LabAURAScope de Stéphane Quattrociocchi, professeur documentaliste à Champagne au Mont d'Or (69). Il s'agit de filmer des séances pédagogiques pour donner des outils d'apprentissage et de métacognition aux élèves qui participent à l'opération et des outils d'analyse de leur pédagogie pour les enseignants et pour les chercheurs. Les films ont été réalisés à l'aide du téléphone portable. J'ai été interpellée par la prudence avec laquelle les films réalisés sont utilisés avec les élèves volontaires.

Les retours d'expérience (théâtre,booktubes, lecture à voix haute, slam) permettent une fois de plus de mettre en avant le travail des professeurs documentalistes dans les compétences transversales.

La création de booktubes en anglais et la création de grille d'évaluation pour guider vers un oral en langue étrangère vivante (qu'il aurait été intéressant de mettre à disposition) donne une autre vision de la captation vidéo puisque les élèves sont en binômes et travaillent la mise en image de façon critique et autonome. Ils sont visibles sur le fil twitter de l'établissement : https://twitter.com/citecbernard/status/1236991502372483074?s=20

Virginie Séba, professeur documentaliste dans un collège à Paris, présente avec enthousiasme tous les projets d'oralité qu'elle mène. Elle met l'accent sur les bagages constructifs qu'ils représentent pour les élèves. Son projet de slam avec le vocabulaire scientifique de SVT ou de mise en bouche de Macbeth de Shakespeare dans une lecture adressée sont autant de pistes pour développer les compétences langagières de l'oral. Elle met également à disposition ses ressources : par exemple,  l'association Haut-Parleurs d'étudiants de Sciences-Politiques entre autres qui peuvent mener des ateliers d'oralité (https://fr-fr.facebook.com/leshautparleurs/) ;  l'Association Nationale de Recherche et d'Action Théâtrale (http://www.anrat.net)

Le dossier se termine sur une fiche conseil pour la lecture à voix haute.