JE SUIS

Référent numérique

Enseignant référent pour les usages du numérique du premier degré

Un enseignant référent pour les usages du numérique (ERUN) est un enseignant du premier degré possédant une expertise du numérique pour l'éducation.
L’équipe de circonscription à laquelle il appartient est pilotée par un inspecteur de l’éducation nationale. L'action des ERUN d'un département est coordonnée par un IEN TICE.
L'ERUN exerce différentes missions :

  • Accompagner les enseignants, les équipes d'écoles et de circonscriptions
  • Contribuer à la formation des enseignants
  • Aider et conseiller dans la mise en œuvre de la politique éducative

 

Image
école

Référent pour les ressources et les usages pédagogiques du numérique du second degré

Chaque établissement du second degré (collège ou lycée), nomme un enseignant « référent pour les ressources et usages pédagogiques numériques » (RUPN).
Cette fonction est définie par le décret du 9 septembre 2010, qui prévoit une indemnité pour les enseignants exerçant cette fonction.

Le RUPN exerce 4 missions principales :

  • Conseiller les personnels de direction dans le pilotage de l'établissement
  • Accompagner les enseignants dans la prise en compte du numérique au quotidien dans les classes
  • Assurer la disponibilité technique des équipements en lien avec les collectivités territoriales chargées de l'équipement et de la maintenance
  • Administrer les services en ligne par délégation du chef d'établissement

Le réseau des référents numériques des établissements scolaires est coordonné par la délégation académique du numérique pour l'éducation (DANE).

Pour exercer ces missions le RUPN est :

  • soit déchargé d'une ou plusieurs heures d'enseignement si la mission confiée est d’une importance telle qu’elle ne peut être effectuée en supplément du service d’enseignement ;
  • soit indemnisé par une « Indemnité pour mission particulière » (IMP) dont le montant peut varier selon la taille de l'établissement.
Image
Établissement

Les Interlocuteurs académiques pour le numérique par disciplines

Dans chaque académie, des groupes disciplinaires représentés par un interlocuteur de chaque discipline (les IAN : Interlocuteurs académiques pour le numérique, ex IATICE) développent des actions d'animation et d'innovation autour du numérique éducatif.

Les disciplines concernées par ce dispositif sont les arts plastiques, la documentation, l'économie-gestion, l'éducation musicale, l'éducation physique et sportive, l'histoire et géographie, les langues vivantes, les lettres, les mathématiques, les sciences économiques et sociales, la physique chimie, les sciences de la vie et de la terre, la technologie et la philosophie.

Ce groupe de IAN, piloté à la fois par les IA IPR et le DAN, constitue un des relais privilégiés de la DANE en direction des disciplines.

Les IAN sont chargés notamment :

  • de proposer des actions d'innovation et d'expérimentation ;
  • d'assurer la prise en compte des orientations nationales dans les disciplines ;
  • de coordonner ou participer à l'animation du service d'information sur internet dans votre discipline, sous la responsabilité éditoriale de l'Inspection ;
  • d'assurer la communication et la diffusion de l'information au sein des disciplines (lettre d'information, liste de discussion ou diffusion disciplinaire ou thématique...) ;
  • de participer à l'assistance informatique dans chaque discipline ;
  • de participer au travail académique sur la politique globale relative au numérique ;
  • d'organiser la mutualisation des pratiques à travers les ÉDU'bases et de valoriser  les expériences novatrices ;

Réseaux et interlocuteurs pour le numérique

Au niveau national, l'animation du numérique est conduite par un réseau d'animateurs disciplinaires nationaux de la direction du numérique pour l'éducation, et, au niveau académique, par les délégués académiques au numérique, conseillers auprès du recteur, ainsi que par les réseaux d'animateurs du second degré.

Voir plus d'informations sur le site Eduscol : http://eduscol.education.fr/cid57283/reseaux-et-interlocuteurs-du-second-degre.html