Olympiades de Physique France

Samedi 11 novembre 2017 - 19:45

La Société Française de Physique et l’Union des Professeurs de Physique et de Chimie organisent depuis 1992 un concours s’adressant aux élèves de lycée. Intitulé « Olympiades de Physique France », il a pour ambition de les sensibiliser aux activités scientifiques en les rendant eux-mêmes acteurs dans un travail expérimental. En conséquence, il a aussi pour but d’éveiller chez eux des vocations de physiciens et plus généralement de scientifiques.

Il récompense, au niveau inter-académique puis national, des projets expérimentaux scientifiques réalisés par des équipes de deux à six élèves. Ces équipes, encadrées par un ou deux enseignants, conduisent leur projet en liaison éventuelle avec un laboratoire ou une entreprise.

Objectifs

  •     permettre à des lycéens de mener à bien, en équipe, un projet scientifique ;
  •     développer le sens de l'initiative et le goût pour la démarche expérimentale ;
  •     favoriser la rencontre entre le monde éducatif et le monde de la recherche.

Public concerné

Les Olympiades de physique s'adressent aux lycéens des classes de seconde générale et technologique, de première et de terminale scientifique et technologique. Les participants sont constitués en groupes de deux à six élèves. Chaque groupe, encadré par un ou deux enseignant(s), réalise un projet expérimental de physique pouvant être ouvert à d'autres disciplines scientifiques.

Le projet peut être conduit dans le cadre d'un atelier scientifique et technique (AST) ou d'un travail personnel encadré (TPE). Il débute en classe de première, voire de seconde, et se concrétise au premier trimestre de l'année de terminale ou de première, par la rédaction d'un mémoire et la présentation d'un projet expérimental. Le groupe soutient le mémoire devant un jury interacadémique puis devant un jury national s'il est sélectionné parmi la vingtaine d'équipes retenues.

Cette aventure scientifique que la Société française de physique (SFP) et l’Union des professeurs de physique chimie (UdPPC) ont imaginé et font vivre avec le soutien de nombreux scientifiques, des prix Nobel Pierre-Gilles de GENNES, Georges CHARPAK, Claude COHEN-TANNOUDJI, Albert FERT et Serge HAROCHE.
Les Olympiades de Physique France mettent en avant l’autonomie et le travail de groupe.
Elles attirent à chaque session plusieurs centaines d’élèves, dont tous admirent les « qualités de jeunes chercheurs ».
Des équipes de deux à six lycéen(ne)s en classe de Première ou Terminale, voire de Seconde, développent un projet expérimental scientifique dont ils ont choisi le sujet : « Caractérisation d’une boule de plasma », « Les mystères de la tasse », « Un geyser dans le jardin », « Sucre contre béton », « Chaud ? Froid ? Non, Mpemba ! », « Plus lente sera la chute … », des exemples à retrouver sur le site http://www.odpf.org/archives.html.
Pour cette aventure collective, ils bénéficient du soutien de leur professeur, et travaillent en liaison avec un laboratoire ou une entreprise. Prenant souvent appui sur les Travaux personnels encadrés (TPE) ou sur un atelier scientifique et technique, l’aventure des Olympiades commence pour certains lycéens dès le mois de janvier pour se terminer un an plus tard.

Le projet expérimental

Ce sont les lycéens eux-mêmes qui choisissent leur sujet avec une seule consigne : réaliser des expériences de physique. La seule limite est l’imagination des groupes, de leurs professeurs et des contacts qu’ils prennent dans les laboratoires de recherche tant universitaires qu’industriels.

Le concours

Il se déroule en deux temps : une présélection inter académique en régions prévue début décembre et un concours national prévu en février.
Après rédaction d’un mémoire d’une vingtaine de pages, soumis à un rapporteur, l’équipe présentera son projet, expériences à l’appui.
Le jury, composé de scientifiques de tous horizons – enseignants, universitaires, mécènes – auditionnera chaque groupe pendant 40 minutes (20 minutes d’exposé avec expériences suivies de 20 minutes d’entretien).
Les critères retenus par le jury sont la maitrise du sujet, la rigueur de la démarche de recherche, l’inventivité, la qualité de la prestation orale et expérimentale, le travail d’équipe.

Toutes les équipes seront récompensées lors de la remise des prix : prix spéciaux, livres et revues pour les professeurs et les lycéens, matériel scientifique pour le lycée, visites de prestigieux laboratoires de recherche pour tous les finalistes.

Au-delà des Olympiades

Une équipe ayant obtenu un premier prix représentera la France au concours International I-SWEEEP (International Sustainable World -Engineering, Energy, Environment- Project), le plus grand concours scientifique du monde pour les jeunes de 15 à 20 ans, parrainé par Intel jusqu’en 2019.

Le concours 2018-2019

Calendrier

PHASE D’INSCRIPTION

  • 1er mai : ouverture des inscriptions
  • 15 octobre à 22h (heure de Paris) : clôture des inscriptions

 
CONCOURS INTER ACADÉMIQUES

  • début novembre : affectation des équipes à un concours inter académique
  • du début novembre au 1er décembre :
    • contact avec les organisateurs du concours inter académique pour préciser la venue, l'heure d'arrivée, le nombre de participants
    • envoi du mémoire (pdf) et de la fiche matériel et sécurité (doc) aux organisateurs du concours inter académique
  • avant le concours inter académique : compléter les documents d'inscription (adresses...)
  • mercredi 5 décembre 2018 : concours inter académique

 
CONCOURS NATIONAL

  • pour les équipes sélectionnées : réponse aux demandes du Comité concernant le transport, l’hébergement, la fiche matériel et sécurité, les questions financières
  • 1er et 2 février 2019 : Concours National à Lille
  • dès la fin du concours : envoi au Comité national des demandes de prise en charge (transports)
  • en février : envoi des récompenses

 
DATES LIMITES

  • 22 novembre 2018 : envoi des mémoires et fiches matériel et sécurité aux organisateurs des concours inter académiques
  • 15 décembre 2018 : retour des fiches d'hébergement pour le concours national
  • 1er janvier 2019 : toutes les informations d'adresses (professeurs et élèves) devront avoir été complétées, sinon, les récompenses sous forme d'abonnement ne pourront pas être données. Date limite pour l'intitulé des projets. 
  • 13 janvier 2019 à 22h (heure de Paris) : envoi des mémoires et des fiches matériel et sécurité au Comité national
  • 13 janvier 2019 : retour des éléments financiers des équipes non sélectionnées
  • 15 mars 2019 : clôture financière : toutes les demandes de remboursement devront être parvenues au Comité national

Le concours 2017- 2018

Retour sur la Finale des Olympiades de Physique France 2018 organisée à l’INSA de Toulouse






 

 

Le concours national a eu lieu les 2 et 3 février 2018 à l'INSA de Toulouse.

La finale des Olympiades de Physique de France, portées par la SFP et l’UdPPC, était organisée cette année à l’INSA de Toulouse: http://www.odpf.org/index.php
Les inscriptions devaient être réalisées avant le 15 octobre 2017, sur le site des Olympiades de Physique France , http://www.odpf.org

Les enseignants ont pu faire profiter à leurs élèves de cet évènement scientifique qui a reçu le label ESOF 2018

  •     en les encadrant dans leur participation au concours
  •     en les accompagnant aux auditions des équipes retenues pour l’évènement
  •     en les incitant à se rendre aux conférences du 03 février

Nous remercions tous les participants à cette manifestation exceptionnelle qui permet de susciter l’intérêt des élèves pour la Physique et assurer le rayonnement de notre discipline dans l'académie de Toulouse !

  •     2 et 3 février 2018 : concours national à l'INSA de Toulouse

Consulter le calendrier complet sur le site Olympiades de physique France

Présentation des XXVemes Olympiades de Physique France (2018)

Communiqué n°2 aux professeurs de Physique - ODPF18

XXIVeme édition des Olympiades de Physique France - Aix-Marseille Université - 27 & 28 janvier 2017 - Article du BUP

Présentation vidéo

1.1.    Le projet expérimental

Ce sont les lycéens eux-mêmes qui choisissent leur sujet avec une seule consigne : réaliser des expériences de physique. La seule limite est l’imagination des groupes, de leurs professeurs et des contacts qu’ils prennent dans les laboratoires de recherche tant universitaires qu’industriels.

1.2.    Le concours

Il se déroule en deux temps : une présélection inter académique en régions prévu le mercredi 9 décembre 2017 et un concours national prévu les 2 et 3 février 2018 à l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Toulouse.
Après rédaction d’un mémoire d’une vingtaine de pages, soumis à un rapporteur, l’équipe présentera son projet, expériences à l’appui.
Le jury, composé de scientifiques de tous horizons – enseignants, universitaires, mécènes – auditionnera chaque groupe pendant 40 minutes (20 minutes d’exposé avec expériences suivies de 20 minutes d’entretien).
Les critères retenus par le jury sont la maitrise du sujet, la rigueur de la démarche de recherche, l’inventivité, la qualité de la prestation orale et expérimentale, le travail d’équipe.

Ce concours national sera suivi d’une exposition publique des projets, le samedi 3 février 2018, pendant laquelle chaque équipe partagera avec le public son enthousiasme et les résultats acquis.

Toutes les équipes seront récompensées lors de la remise des prix du samedi 3 février 2018 au soir : prix spéciaux, livres et revues pour les professeurs et les lycéens, matériel scientifique pour le lycée, visites de prestigieux laboratoires de recherche pour tous les finalistes.

1.3.    Au-delà des Olympiades

Une équipe ayant obtenu un premier prix représentera la France au concours International I-SWEEEP (International Sustainable World -Engineering, Energy, Environment- Project), le plus grand concours scientifique du monde pour les jeunes de 15 à 20 ans, parrainé par Intel jusqu’en 2019.
http://isweeep.org/about/

Une médaille d'or a été décernée pour le projet Distilla'Sun du lycée Vaucanson de Tours à ce concours international I-SWEEEP 2017 qui se déroulait du 4 au 8 mai à Houston TEXAS.
Ce projet avait reçu un 2ème prix aux Olympiades de Physique 2017.

2-    Pourquoi Toulouse ?

Jusqu'en 2015, la  finale a toujours eu lieu à Paris au Palais de la découverte. Depuis deux ans, la SFP et l’UdPPC ont décidé de délocaliser ce concours tous les deux ans. La première délocalisation a eu lieu à Nancy.

2-1. Les avantages de Toulouse

-    Une facilité d’accès :
•    Gare Matabiau,
•    Aéroport de Blagnac
•    Desserte routière : A61 vers Montpellier et Perpignan, A20 vers Bordeaux et Paris, A64 vers Bayonne.

-    Un environnement fortement imprégné de physique :
La candidature de Toulouse à l’organisation de la finale des Olympiades de Physique France 2018 s’inscrit dans l’histoire de la région toulousaine. Liée solidement à l’industrie aéronautique et spatiale sous l’impulsion de Pierre-George Latécoère, Toulouse a favorisé depuis la première guerre mondiale, l’émergence d’une communauté scientifique de niveau international dans ce domaine de la physique. La structuration de cette discipline, corrélée à une volonté politique forte de voir se développer des recherches de pointe, a fait émerger un environnement dynamique en matière de formation et de recherche.  
Ville étudiante avec ses universités et ses nombreuses grandes écoles scientifiques (ISAE, INSA, ENAC, ENSEEIHT, IPSA, ENM …), l’importance de la vie universitaire se manifeste aussi par la diversité et la richesse des laboratoires de recherche dont le CNES.

-    ESOF 2018 à Toulouse : http://www.esof.eu/en/
Illustrant le succès d’une dynamique collective, Toulouse a été choisie pour accueillir la 8e édition d'ESOF (EuroScience Open Forum), la plus grande rencontre interdisciplinaire sur la science et l’innovation en Europe, en juillet 2018.  EuroScience et le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche l'ont annoncé le 1er décembre 2014 : Toulouse décroche ainsi le label de « Cité européenne de la Science » pour l’année 2018 et permet à la France d’organiser ce forum pour la première fois.

L’organisation de la future édition des Olympiades de Physique à Toulouse se fixe pour objectifs de :
 1/ Continuer à valoriser la physique : cet événement permettra de mobiliser les lycéens de la région et de maintenir la créativité et l’inventivité dans le domaine de la physique. Depuis plusieurs années, les établissements toulousains sont absents de la compétition, et l’organisation des OP permettra d’impliquer à nouveau enseignants, futurs enseignants avec les étudiants MEEF, et lycéens dans une continuité d’excellence scientifique.
 2/ Promouvoir la Culture Scientifique et Technique en région Occitanie : La finale des Olympiades labellisée ESOF 2018, représente un symbole fort de la politique scientifique menée à la fois par les collectivités territoriales et les établissements à caractère scientifique et technique visant à développer la Physique dans les établissements d’enseignement secondaire et universitaire.

 

2-2. L’INSA de Toulouse

Avec près de 14 000 ingénieurs, présents dans tous les secteurs de l’économie, l'Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse, école d’ingénieur publique, pluridisciplinaire et internationale, est reconnue pour l’excellence de sa formation en cinq ans après le bac, qui attire des élèves de haut niveau.
À 5 minutes à pied de l'arrêt faculté de pharmacie (Ligne B du métro), l’accès est facile.
Ses bâtiments comprenant de nombreuses salles de travaux pratiques et l’amphithéâtre Léonard de Vinci permettront d’accueillir non seulement la centaine d’élèves sélectionnés, mais aussi un large public pour les présentations orales et les conférences.
Par ailleurs, le bureau des étudiants de l’INSA, en collaboration avec d’autres bureaux d’étudiants, viendront rencontrer les lycéens autour d’un goûter qu’ils leur proposeront le samedi après-midi afin d’échanger entre secondaire et supérieur.

3-    Partenaires

Mémoires, résumés, annexes (issus du site des Olympiades de Physique de France ) et captations vidéos des expériences présentées lors de la XXVe édition des Olympiades de Physique France



Captations vidéos
des expériences
présentées

 

 

En 2016-2017

 Lors de la XXIVème édition (2016-2017), 69 équipes ont participé aux sélections inter-académiques dont 24 ont été sélectionnées pour le concours national

 

Étiquettes : ActuSciences ActuPrix

Culture scientifique, technique et industrielle

Karine RAMON
 karine.ramon@ac-toulouse.fr
 05 36 25 71 45
Permanence : mardi toute la journée,
mercredi matin

Vincent LAVANANT
vincent.lavanant@ac-toulouse.fr
 05 36 25 81 39
Permanence : les lundis, les mardis et mercredis matins, les jeudis

Christelle SOUBRIER
Culture mathématiques
christelle.soubrier@ac-toulouse.fr
 05 36 25 81 47
Permanence : les mardis

CNES
Pierre FERRAND
 pierre.ferrand@ac-toulouse.fr
 05 61 28 75 16
Permanence : lundi et mercredi matins,
mardi après-midi, vendredi toute la journée