Non au harcèlement - Remise des prix 2019 et priorités pour la rentrée 2019

Vous trouverez ici les oeuvres des lauréats du prix "Non au Harcèlement" de l'édition 2018/19. 

Pour rappel, la lutte contre le harcèlement à l'école est une priorité ministérielle pour la rentrée 2019

Nouvelle étape destinée à mieux structurer encore l’action publique en matière de lutte contre toutes les formes de harcèlement, et plus particulièrement du cyberharcèlement, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a présenté à l’occasion de cette 6ème  remise du prix Non au harcèlement un plan d’actions marqué par 10 nouvelles mesures.

Après la phase de prise de conscience, après le déploiement de nombreuses actions (prix, journée dédiée, ambassadeurs lycéens et collégiens...) et bien d’autres qui ont permis  de mesurer les premiers résultats ; il s’agit désormais de proposer un programme inédit en France, à destination directe des écoles et des établissements pour les élèves, les équipes éducatives et les familles : équipe ressource, formation, mallette pédagogique, kit d’information,  accompagnement sur site en cas de situation complexe.

Pour accompagner ce déploiement, le ministère installera très prochainement un comité d’experts national pour enrichir les contenus diffusés aux personnels, aux élèves et aux familles. 

En ce qui concerne le prix "Non au harcèlement", et pour encourager encore plus les équipes et les élèves à se saisir en toutes occasions de cette question dès le plus jeune âge, un nouveau prix permettra la participation des élèves à partir du CP dès la prochaine édition.

Un déploiement dès la rentrée 2019

En s’appuyant sur le réseau des référents harcèlement académiques et départementaux, l’Éducation nationale s’est fixée un objectif ambitieux : diffuser à partir de la rentrée 2019, dans les établissements, auprès des enseignants et des personnels de direction, les bons réflexes pour détecter ces situations, avant qu’elles ne deviennent plus graves et les bonnes pratiques pour prendre en charge, grâce par exemple à des méthodes qui ont déjà fait leur preuve afin que les élèves deviennent des groupes de soutien. 

Cette lutte constitue une véritable priorité pour Jean-Michel Blanquer afin que tous les élèves étudient en confiance, dans le respect des uns et des autres.

 

 

Image
2019_harcelement-nah_programme_1133530.81.jpg