"Fantasmagorie" au lycée Léon-Blum

Réaliser un paysage fantasmagorique en intégrant la lumière

---> Terminale Spécialité Arts - Lycée Léon-Blum - Villefranche-de-Lauragais (31).

Travaux réalisés en présentiel.

10h, travail collectif

 

Descriptif

  • Une première étape de travail , intitulée « j'enregistre ce que je vois », a consisté en la réalisation par chacun d’un recueil de dessins d’observations de plantes, d’après photos, ou sur le vif, dans le jardin du lycée.

Le dessin d’observation a pour vocation la connaissance, il est à la jonction entre le domaine des arts et celui des sciences. Il permet de comprendre ce que l’on regarde, et de le classifier. Il se veut objectif. Longtemps les dessinateurs ont accompagné les expéditions scientifiques pour pratiquer un travail de relevé.

  • Cette base documentaire a dans un deuxième temps été utilisée pour, par groupes, réaliser un paysage fantasmagorique, en intégrant nécessairement la lumière naturelle ou artificielle dans le projet.

Chaque groupe s'est questionné sur les opérations par lesquelles passer pour passer d'un dessin objectif à une fantasmagorie.

→ répétition, retournement, passage à la couleur ou au noir et blanc, disproportion, métamorphose, agrandissement, etc. 

→ quelle mise en scène, dispositif de présentation ?

→ quel rôle donné à la lumière ?

  • Enfin, chaque groupe a exposé son travail.

 

La fantasmagorie trouve son origine dans le XVIII°siècle, celui des Lumières, dans lequel arts et sciences multiplient leurs interactions. La fantasmagorie est alors un procédé utilisé pour la création de spectacles. Il s’agissait de projeter, dans l’obscurité, sur toile transparente ou sur un écran de fumée, des figures lumineuses diaboliques.

Le terme est par la suite utilisé pour qualifier un spectacle extraordinaire à caractère irréel, une vision fantastique, ou une atmosphère surnaturelle.
 

 Compétences visées 

  • être capable de proposer une réponse plastique à un questionnement

  • être capable de percevoir et produire différents types d'écarts entre forme naturelle et forme artistique

  • exposer l’œuvre, la démarche, la pratique


 

Points du programme abordés 

Première étape :

  • La représentation, ses langages, moyens plastiques et enjeux artistiques : le dessin  comme enregistrement, recherche de mimesis 

  • les questionnements artistiques transversaux : influences réciproques des démarches artistiques et scientifiques

Deuxième étape :

  • l'idée, la réalisation et le travail de l’œuvre : la structuration d'une intention et d'un projet

    en vue de la réalisation d'une œuvre

  • créer à plusieurs plutôt que seul

  • la matière, les matériaux et la matérialité de l’œuvre : la lumière comme matériau en art

Troisième étape :

  • la réception par un public de l’œuvre : élaborer une exposition, avoir un parti pris de monstration

 

Image

Travaux d'élèves.

Image
Image
Image
Image