Exposition : À la Maison du Japon, Junzo Sakakura : disciple de Le Corbusier

Mercredi 26 avril 2017 - 14:00 - Samedi 8 juillet 2017 - 12:00

JUNZÔ SAKAKURA - UNE ARCHITECTURE POUR L’HOMME

 

 Jusqu’au 8 juillet prochain, la Maison du Japon, dans le XVe arrondissement de la capitale, propose une exposition très intéressante sur un grand nom de l’architecture, derrière lequel plane l’ombre d’un géant de cette même discipline. Ce créateur, c’est le japonais Junzō Sakakura (1901-1969). Véritable père de la modernité en architecture, prophète en son pays d’un renouvellement de cette discipline que beaucoup n’hésitent pas à qualifier d’art, Sakakura a probablement laissé une marque indélébile dans l’histoire japonaise de cette discipline. Durant toute la période des beaux jours, la Maison du Japon lui rend un hommage appuyé…Sakakura et Le Corbusier à Tokyo © Agence japonaise des Affaires Culturelles

Musée d’art moderne de Kamakura © Fumio Murasawa

 

 

 

Architecte japonais et disciple de Le Corbusier dans les années 1930, Junzô Sakakura (1901-1969) a été le fer de lance du mouvement moderne au Japon. Concepteur du Pavillon du Japon à l’Exposition internationale de Paris de 1937, il obtient à cette occasion le Grand prix d’architecture et devient ainsi le premier architecte japonais reconnu sur la scène internationale. 80 ans après cette consécration, la MCJP lui rend hommage avec une exposition permettant de redécouvrir son œuvre et sa carrière, à travers le prisme de ses séjours et ses liens parisiens. Cette exposition sera également l’occasion de mesurer le travail des Archives nationales d’architecture moderne du Japon, ainsi que l’histoire des échanges franco-japonais et la contribution des architectes japonais au mouvement moderne.

Junzô Sakakura fait partie du cercle d’admirateurs et continuateurs de l’œuvre de Le Corbusier et les cinq années qu’il a passées, de 1931 à 1936, dans son atelier parisien ont été pour lui une étape fondamentale. Il s’y familiarise avec les théories corbuséennes, et aussi avec celles d’autres grands architectes de l’époque, tels Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret. De retour dans son pays natal en 1939, Sakakura ouvre son cabinet d’architecture et est le premier à faire connaître la pensée moderniste, en y insufflant un esprit typiquement japonais. Ses nombreux chefs-d’œuvre – logements individuels, bâtiments publics, meubles et projets d’urbanisme – jettent ainsi pour la première fois des ponts entre la France et le Japon dans le domaine de l’architecture.

Réunissant plans, photographies, vidéos, maquettes et quelques pièces de mobilier, le parcours d’exposition présenté à la Maison de la culture du Japon est organisé en 4 sections :

Les années 30 à Paris / L’architecture en temps de guerre / Le musée à croissance illimitée / Œuvres emblématiques du paysage urbain japonais.

Source : http://www.mcjp.fr/fr/agenda/junzo-sakakura--une-architecture-pour-lhomme

Maison de la culture du Japon101 bis quai Branly, 75740 Paris cedex 15 

Étiquettes : exposition architecture