De l'éducation à l'art contre ses détracteurs

Vendredi 4 mai 2018 - 00:00 - Dimanche 30 septembre 2018 - 00:00

La polémique continue d'enfler au sujet de l'œuvre magistrale de Felice Varini à Carcassonne réalisée pour les 20 ans de l'inscription de la Cité au patrimoine mondial par l'UNESCO et dans le cadre de la 7e manifestation In situ Patrimoine et art contemporain

"Concentrique-Excentrique" avait été vandalisée à quelques jours de son vernissage. Elle est maintenant attaquée dans la Ville et bien au-delà par l'entremise des réseaux sociaux.
L'œuvre se présente comme un vaste collage de bandes jaunes fixées à même les murs d'enceinte de la Cité et formant des cercles concentriques selon un point de vue précis (fondement du travail de l'artiste).

Le point de vue va fonctionner comme un point de lecture, c'est-à-dire comme un point de départ possible à l'approche de la peinture et de l'espace. (F. Varini. Cf. site de l'artiste.)

Techniquement il s'agit de ./. fines bandes d'aluminium colorées et encollées, utilisées par l'artiste pour enrober la pierre à la manière d'un papier de chocolat. ./. un lourd chantier, avec l'utilisation de nacelles-araignées et de cordistes, (Le Point).
Mais ces arcs lumineux apposés sur les remparts médiévaux, symbolisant le rayonnement de la Cité médiévale, la défigurerait selon ses détracteurs.

 

 

Et c'est maintenant une pétition qui circule (!), portée par une voix anonyme et signée à ce jour par quelque 2 500 pourfendeurs du contemporain, au nom du chef d'œuvre intemporel. Pétition à vrai dire édifiante tant les clichés y abondent (une définition de l'art s'y affiche), amusante aussi en pensant que Carcassonne est tout de même une restauration (recréation) de Viollet Le Duc. Extraits :

Une "magnifique" œuvre d'art contemporaine vient d'apparaître sur un magnifique monument historique, chef d'œuvre d'un autre temps, façonné durant des siècles.
Il est très clair pour moi, et, je pense, pour beaucoup d'autres, que ces cercles qui n'ont rien d'artistique (car pour moi, une œuvre d'art doit être travaillée, réfléchie, précise, quelque chose qui sort de l'ordinaire, parfois proche de la perfection) ne font que défigurer la seule et unique œuvre de cette photo.
- Que vont penser les touristes qui viendront voir la cité de Carcassonne pour la première et dernière fois ? Quelle image auront-ils, si ce n'est celle d'un gilet jaune fluorescent (vous savez, ceux qu'on met dans la voiture !)...
./.qui finance cela ?

Juger à défaut de jugement... La réaction est révélatrice du manque d'éducation à l'art et à l'art contemporain notamment. Face à l'ignorance, l'enseignement des arts plastiques est une nécessité, parce qu'il est observation, ouverture, découverte des différences, esprit critique. Une bonne réponse aux attaques se trouve dans le clip du FRAC Aquitaine : Faut-il être cultivé pour comprendre une œuvre d'art ?

 

L'œuvre de Felice Varini est à découvrir sur les remparts de la Cité jusqu'au 30 septembre.

On pourra aussi réécouter son entretien avec Caroline Broué sur France Culture en avril 2015 invité au Parc de la Villette. (Démarrer l'audio à 2'09.)

 

--------

Lire la présentation du travail sur le site officiel de la Ville de Carcassonne  et la polémique dans l'article du Point Culture.

Agenda

l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30