Les dangers de la surveillance sur le net

Lundi 17 juillet 2017 - 11:00

Je n'ai rien à cacher !

Surveillance de masse de nos moindres actions sur internet, pistage, utilisation de nos données et suivi de chaque détail de notre vie privée, c'est une étrange loi de la transparence qui est la règle chez Microsoft, Google, Yahoo!, Facebook, Apple. Si vous n'avez rien à cacher, alors vous pouvez tout montrer... Ce retournement de paradigme est en fait, il faut le réaliser, une atteinte à notre liberté. 

Qu'un enseignant, dans sa vie privée, utilise les facilités autorisées par ces grands groupes, n'est pas un problème. Qu'un élève dans le cadre de ses cours soit invité à passer par de tels usages est par contre indéfendable.

La conférence de Julien Vaubourg  "Je n'ai rien à cacher" a été tourné en 2015 à L'Université de Lorraine afin de sensibiliser enseignants, chercheurs et étudiants à la protection de la vie privée. Elle est diffusée sur FramaTube, la chaîne libre de l'Association Framasoft.

 
Quelques aphorismes à retrouver dans la vidéo :
Si vous souhaitez que personne ne soit au courant de certaines des choses que vous faites, peut-être ne devriez-vous tout simplement pas les faire. Erick Schmidt, Google.
Si vous n'avez rien à vous reprocher, vous n'avez pas à avoir peur d'être filmés ! Brice Hortefeux (UMP), ministre 2005-2011.
Si on n'a rien à cacher, il n'y a pas de problème à être écoutés. Benoît Hamon (PS), ministre 2012-2014.